attentats de Bruxelles

Suite aux attentats qui ont fait plusieurs dizaines de victimes ce mardi matin, 22 mars 2016, à Bruxelles, le Pape François a envoyé un télégramme de condoléances à Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles.

«Apprenant les attentats survenus à Bruxelles, touchant de nombreuses personnes, Sa Sainteté le Pape François confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie et il s’associe par la prière à la peine de leurs proches. Il exprime sa profonde sympathie aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes qui contribuent aux secours, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation dans l’épreuve. Le Saint-Père condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances, et implorant de Dieu le don de la paix, il invoque sur les familles éprouvées et sur les Belges le bienfait des Bénédictions divines.»

Réaction officielle des évêques de Belgique aux attentats perpétrés à Bruxelles.

Les évêques de Belgique sont consternés d’apprendre l’attentat perpétré à l’aéroport de Zaventem et au centre de Bruxelles. Ils partagent l’angoisse de milliers de voyageurs et de leurs familles, des professionnels de l’aviation, des citoyens et des équipes de secours une nouvelle fois sur la brèche. Ils confient les victimes à la prière de tous dans cette nouvelle situation dramatique. Les aumôniers de l’aéroport sont au service de tous et apporteront le soutien spirituel nécessaire. Que l’ensemble du pays puisse vivre ces jours en grande responsabilité citoyenne.

« Aide-nous, Dieu éternel et tout puissant, à célébrer les mystères de la Passion du Seigneur de telle sorte que nous obtenions le pardon. » (prière d’ouverture de la messe du mardi saint)

On peut être vulnérable. Il n’y a pas lieu d’avoir peur, de reconnaître que l’on se ment ou que l’on se rêve. Faire tomber les masques : il le faut pour être touché, pour avoir besoin de lui, pour crier vers lui. Cela peut parfois faire mal de montrer à Dieu ses failles, de les considérer en soi. Mais avec la foi vient l’espérance. Demandons à la Vierge Marie, Mère de l’espérance par excellence de nous accompagner comme Jésus surtout dans nos mystères douloureux.