Défendre la Vierge Marie ?

« J’entends murmurer que la Sainte Vierge a besoin d’être, aujourd’hui, défendue ! Je ne veux pas le croire. On exagère si facilement. Défendre Celle que saint Bernard a chantée. Celle qui a donné son Nom à toutes nos cathédrales, qui empoigna Péguy par la main et l’emmena à Chartres, qui apparut à cette pauvre Bernadette, là même où, depuis un siècle, des millions d’âmes ont retrouvé la paix ! Défendre la Vierge Marie contre qui, Seigneur ? contre quoi ? Un seul prêtre au monde pourrait-il l’aimer moins ? J’ai là, sous mes yeux, sur mon bureau, une reproduction du tableau de la Vierge de la Communauté protestante de Taizé… Que les savants des deux Églises interrogent ensemble et surtout très humblement les Écritures. Je ne doute pas qu’au bout de cet interminable chemin ce soit Elle qui lie nos mains si longtemps désunies. »

Jean MONTAURIER, La joie d’être vrai, p. 51