EN MARGE D’ASSISE

Voici la prière de Saint François, qu’il est bon de reprendre dans le cadre de ce qui vient de se passer à Assise, dans le cadre de l’invitation du pape Benoît XVI aux représentants des religions, des agnostiques et athées de bonne volonté, comme l’a fait le bienheureux Jean-Paul II, il y a 25 ans. Nous nous permettons de confier l’approfondissement de cette rencontre  à l’intercession de Notre-Dame de la Paix.

PRIÈRE SIMPLE

Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix.
Là où il y a de la haine, que je mette l’amour.
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.
Là où il y a la discorde, que je mette l’union.
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité.
Là où il y a le doute, que je mette la foi.
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.
Là ou il y a les ténèbres, que je mette votre lumière.
Là ou il y a la tristesse, que je mette la joie.

Que je ne cherche pas tant
À être consolé, qu’à consoler;
À être compris, qu’à comprendre;
À être aimé, qu’à aimer.

Car,
C’est en donnant, qu’on reçoit;
C’est en s’oubliant, qu’on trouve;
C’est en pardonnant, qu’on est pardonné;
C’est en mourant, qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

Saint François d’Assise

c’est à la lumière de la paix
que les peuples s’ouvrent à la fraternité
la haine elle
élève des murs
sépare les peuples
et elle les envoie à la mort

c’est la paix qu’il faut semer!

Anne-Marie (qui nous rappelle cette belle prière)