Être témoins à travers la vie

2013-10-06 L’Osservatore Romano

Le Pape François à Assise - jeunes d'Ombrie« Au nom de saint François, je vous dis: je n’ai ni or, ni argent à vous donner, mais quelque chose de beaucoup plus précieux, l’Évangile de Jésus. Allez avec courage!… Soyez témoins de la foi à travers votre vie: apportez le Christ dans vos maisons, annoncez-le parmi vos amis, accueillez-le et servez-le chez les pauvres ». Le message laissé par le Pape  François aux jeunes de Ombrie est clair, mais il vaut pour les chrétiens du monde entier. Il est clair surtout parce qu’il arrive au terme d’une journée vécue sous le signe du retour aux origines d’une Église empreinte de la spiritualité de saint François.

Une Église qui croît à travers l’attraction du témoignage du peuple de Dieu, a dit le Pape, qui n’a rien à voir avec le prosélytisme. C’est pourquoi il est nécessaire de sortir de soi et d’aller vers « les véritables périphéries existentielles ».

Un discours qui vaut pour tous, même pour les religieuses contemplatives appelées à être pas tant, ou en tout cas pas seulement, vouées « à une vie ascétique, de pénitence » car, a-t-il dit, « cela n’est pas la voie d’une religieuse de clôture catholique, ni chrétienne ». Jésus doit être au « centre de votre vie – a-t-il ajouté – de votre pénitence, de votre vie communautaire, de votre prière et également de l’universalité de la prière. Les religieuses de clôture « sont appelées – a-t-il conclu – à avoir une grande humanité, une humanité comme celle de la Mère Église; humaines, comprendre toutes les choses de la vie, être des personnes qui savent comprendre les problèmes humains, qui savent pardonner, qui savent demander au Seigneur pour les personnes ».