foi chrétienne et mystère de l’Incarnation

Le 7 mars, au monastère cistercien de Fossanova dans le Latium, en 1274, a eu lieu le trépas de saint Thomas d’Aquin (dont la mémoire est célébrée le 28 janvier).

« Pour saint Thomas la foi chrétienne doit être renforcée par le mystère de l’incarnation. L’espérance s’accroît et se renforce en pensant que le Fils de Dieu est venu parmi nous, comme un de nous, pour communiquer sa divinité aux hommes. La charité est renforcée car il n’y a pas de signe plus évident de l’amour que nous porte Dieu, ni de voir le Créateur se faire créature ». Saint Thomas d’Aquin « fut comme tous les saints un grand dévot de Marie, qu’il a magnifiquement baptisée trône de la Trinité, lieu où elle trouve son repos. Par l’incarnation, dans aucune créature autre qu’elle les trois personnes divines ne séjournent en plénitude de grâce et n’accordent d’aide par l’intercession de la prière. »

Audience générale du pape émérite Benoît XVI, le 23 juin 2010, catéchèse sur Saint Thomas d’Aquin.

voir aussi saint Thomas, grand dévot de la Vierge Marie