La nativité de Marie

Depuis le Ve siècle est vénéré à Jérusalem le lieu où, selon la tradition, est née la Vierge Marie.

Saint Jean Damascène a célébré ce mystère :

«Venez tous : avec allégresse
fêtons la naissance de la joie du monde entier !
Aujourd’hui, à partir de la nature terrestre,
un ciel a été formé sur la terre.
Aujourd’hui est pour le monde
le commencement du salut.»

Si ce commencement tient à la maternité de Marie, on peut dire que la naissance de la Mère Immaculée de Dieu a fait lever sur le monde l’espérance et l’aurore du salut. Dès son apparition sur terre, Marie occupe une place privilégiée dans le dessein de Dieu : elle est «la Vierge qui enfantera un fils» (Matthieu 1, 22-23) ; celle de qui doit venir le soleil de justice, le Christ notre Dieu. C’est pourquoi nous célébrons sa naissance dans la joie et en attendons pour le monde un surcroît de paix (Michée 5, 1-4).

Voir aussi :
http://www.medaille-miraculeuse.fr/billet/nativite-de-marie-2.html
http://www.medaille-miraculeuse.fr/meditation/ainsi-est-nee-marie.html
http://www.medaille-miraculeuse.fr/editorial/nativite-de-marie.html

ÉVANGILE DE LA NATIVITÉ DE SAINTE MARIE (apocryphe)

Ce dimanche 9 septembre, lors de l’Angelus, Benoît XVI s’est exprimé ainsi :

Prions maintenant la Très Sainte Vierge Marie, dont nous avons célébré hier la Nativité. En raison de son rapport singulier avec le Verbe incarné, Marie est pleinement « ouverte » à l’amour du Seigneur, son cœur est constamment à l’écoute de sa Parole. Que son intercession maternelle nous obtienne de faire l’expérience, chaque jour, dans la foi, du miracle de l’«effatà», (ce qui signifie : « Ouvre-toi »), pour vivre en communion avec Dieu et avec nos frères.