l’Amour pour la Mère

En ces veilles de Pentecôte, où la liturgie nous rappelle combien Marie est présente au Cénacle avec les disciples du Seigneur, il est bon de signaler que dans la matinée du samedi 28 mai 2011, le pape Benoît XVI a reçu en audience, dans la salle des Papes du Palais apostolique, les associés de la Congrégation mariale masculine de Ratisbonne, se souvenant en avoir fait partie lui-même au temps difficiles de la deuxième Guerre Mondiale. Au cours de cette rencontre, il a prononcé un discours improvisé dont voici quelques extraits intéressants.

Depuis toujours, il a été clair que la catholicité ne peut exister sans une attitude mariale, qu’être catholiques signifie être mariaux, que cela signifie l’amour pour la Mère, que dans la Mère et pour la Mère, nous trouvons le Seigneur.

J’observe constamment que les personnes… peuvent se confier à la Mère, peuvent aimer la Mère et, à travers Elle, apprennent ensuite à connaître, à comprendre et à aimer le Christ; je constate que la Mère continue de mettre au monde le Seigneur, que Marie continue de dire « oui » et d’apporter le Christ au monde.

Marie est la grande croyante. Elle a accepté la mission d’Abraham d’être croyante et a concrétisé la foi d’Abraham dans la foi en Jésus Christ, nous indiquant ainsi à tous le chemin de la foi, le courage de nous confier à ce Dieu qui se remet entre nos mains, la joie d’être ses témoins: puis sa détermination à demeurer ferme lorsque tous ont fui, le courage d’être aux côtés du Seigneur lorsqu’il semblait perdu et d’apporter précisément ainsi le témoignage qui a conduit à la Pâque.

Aujourd’hui encore, il existe des hommes qui, avec Marie, aiment le Seigneur, qui à travers Marie, apprennent à connaître et à aimer le Seigneur et, comme Elle, témoignent du Seigneur dans les heures difficiles et dans celles heureuses; qui sont avec Lui sous la Croix et qui continuent de vivre joyeusement la Pâque avec lui.

© L’Osservatore Romano – 2 juin 2011