Le Pape au sanctuaire de Cobre

Le Pape devant la Vierge de CobreLe Pape François est allé hier au soir, avec les évêques cubains, dans le Sanctuaire de la Vierge de la Charité de Cobre, à une trentaine de kilomètres de Santiago de Cuba. Ici est conservée l’image de Marie avec l’Enfant Jésus tenant le monde, trouvée en 1612 dans la baie de Nipe par trois jeunes pêcheurs, deux Indiens et un enfant noir en esclavage. La Vierge de Cobre a été proclamée patronne de Cuba par le pape Benoît XV en 1916 et est vénéré par tous les Cubains. Il a déposé un bouquet de fleurs au pied de la statue de la Vierge et est resté plusieurs minutes dans une profonde méditation. Puis il a récité une prière à la Patronne de Cuba et a offert un vase d’argent avec des fleurs et des pétales en céramique symbolisant le geste que font tous les Cubains pour donner un bouquet à la Vierge. Voici quelques extraits de la prière prononcée par le pape :

« Vierge de la Charité de Cobre ! Patronne de Cuba ! … Votre nom et votre image sont sculptés dans l’esprit et le cœur de tous les Cubains, à l’intérieur et à l’extérieur de la maison, comme signe d’espoir et centre de communion fraternelle. Sainte Marie, Mère de Dieu et notre Mère ! Priez pour nous votre Fils Jésus-Christ, intercédez pour nous avec votre cœur maternel, rempli de l’amour de l’Esprit. Augmentez notre foi, animez notre espérance, augmentez et renforcez l’amour en nous. Protégez nos familles, protégez les jeunes et les enfants, réconfortant ceux qui souffrent … Mère de la réconciliation ! Rassemblez votre peuple dispersé à travers le monde. Faites de la nation cubaine une maison des frères et de sœurs pour que ce peuple ouvre grand son esprit, son cœur et sa vie au Christ, le seul Sauveur et Rédempteur … »

« Reste avec nous, Seigneur … sois dans nos familles, éclaire-les et soutiens-les en cas de difficultés. Reste avec nos enfants et nos jeunes. En eux est l’espérance et la richesse de notre pays. Reste avec ceux qui souffrent, réconforte-les et protège-les. Reste avec nous, Seigneur, quand nous sommes dans doutons, la fatigue ou les difficultés; éclaire nos esprits avec ta parole; infirmières avec le Pain de Vie que nous avons dans chaque Eucharistie ; nous aide à sentir la joie de croire en toi. »