les victimes canadiennes du Lac-Mégantic

09-07-2013 source Radio Vatican

déraillement à Lac-Magantic Québec« Apprenant le tragique déraillement de train survenu à Lac-Mégantic, au Québec, qui a fait de nombreuses victimes dont beaucoup sont encore portées disparues », le pape François tient à « s’associer par la prière à la peine des familles endeuillées, et il confie les victimes à la miséricorde de Dieu, le priant de les accueillir dans sa lumière».

Dans un message signé par le cardinal Bertone, secrétaire d’État du Saint-Siège et adressé le 8 juillet 2013 à la Conférence des évêques catholiques du Canada, le pape « exprime sa profonde sympathie aux personnes blessées et à leurs familles, aux secouristes et à toutes les personnes qui les entourent, priant le Seigneur de leur apporter aide et consolation dans leur épreuve. En gage de réconfort, le Saint-Père adresse une particulière Bénédiction apostolique à toutes les personnes touchées par ce drame ».

Drame humain et catastrophe écologique

Un convoi de 72 wagons-citernes de la compagnie ferroviaire américaine The Montreal, Maine & Atlantic (MMA) a déraillé et explosé samedi 6 juillet 2013 en plein cœur de la ville de Lac-Mégantic, au Québec, alors qu’il se dirigeait vers une raffinerie de l’est du Canada en passant par l’Etat américain du Maine.

Le train s’est élancé tout seul du haut d’une pente où il était à l’arrêt et alors qu’aucun conducteur ne se trouvait à bord. Il a terminé sa course à quelques mètres d’un lac alimentant la rivière Chaudière, affluent du Saint-Laurent. Un bilan provisoire fait état de 13 morts et d’une cinquantaine de disparus, selon les autorités.

Après le drame humain, une catastrophe écologique menace désormais la région. Quelque 100000 litres de pétrole provenant des wagons-citernes pourrait atteindre le fleuve Saint-Laurent, qui relie les Grands lacs à l’Océan Atlantique.