Saint Joseph

Saint Joseph Chapelle Saint Vincent de Paul Paris

L’Église ne sépare jamais Saint Joseph de Marie et de Jésus. Hier, c’était le troisième dimanche de carême, et aujourd’hui le 20 mars, avec report d’un jour, nous pouvons honorer Saint Joseph. L’évangile habituel du 19 mars rapproche leurs trois noms.  Époux de Marie et père nourricier de l’Enfant Jésus, Saint Joseph nous est présenté par la Sainte Écriture comme un « homme juste », celui qui met tout son cœur à observer la Loi de Dieu, qui vit sa fidélité à l’appel de Dieu et se conforme à sa Parole qu’il écoute avec foi et accomplit en silence. Le rôle qu’il est appelé à tenir nous aide à entrevoir la hauteur de cette justice, c’est-à-dire de cette sainteté dont Dieu l’a marqué.

Époux de la Vierge Marie, il a un amour assez limpide pour la choisir et pour être aimée d’elle, alors qu’elle avait résolu d’être toute à Dieu. En aimant l’Enfant, Joseph aime son Dieu et la tendresse dont il entoure son épouse s’adresse à la mère de son Dieu. Son âme est toute entière orientée vers Dieu et comblée de ses bénédictions.

Ainsi collabore-t-il au dessein de Dieu : il transmet à Jésus le titre messianique de « fils de David » ; il le sauve de la mort dont le menace la jalousie d’Hérode ; il l’éduque et lui communique son expérience d’homme et son habileté d’artisan, en un mot sa sagesse. Marie, en parlant de Joseph à Jésus adolescent, dans le Temple même de Jérusalem, dit sans hésiter « ton père », car elle sait bien que Joseph a été appelé à être le signe sur terre du Père des Cieux, l’image terrestre à laquelle Jésus a pu toujours se référer, pour nous révéler avec tant de vérité humaine le cœur du Père qui est aux Cieux.

Fidèle à remplir dans l’humilité la délicate mission de veiller sur la Sainte Famille de Nazareth, Saint Joseph est devenu le modèle des vertus familiales et des simples tâches quotidiennes, le gardien et le protecteur des foyers chrétiens jusqu’au bout de leur existence. An cours des siècles, la confiance de l’Église envers Saint Joseph n’a fait que croître. Protecteur providentiel du Christ, il continue à être celui de son Corps mystique qu’est l’Église. Il porte spécialement sur les pauvres la sollicitude qu’il avait pour Jésus lui-même.

Le pape François a fait une homélie lors de la messe d’inauguration du pontificat, centrée sur la figure de saint Joseph, le 19 mars 2013.

Voir aussi sur le site : l’adhésion de Saint Joseph

saint-Joseph et l’Incarnation

Saint Joseph à la Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse

En la fête liturgique de Saint-Joseph, le Pape François téléphone à son prédécesseur pour lui présenter ses vœux. Comme on le sait, Benoît XVI s’appelle Joseph Ratzinger. Le Pape émérite en profite pour présenter ses vœux au Pape François puisque c’est le 19 mars 2013 que celui-ci a entamé officiellement son pontificat.