Mois de Marie

Vierge à l'enfant in guirlande de fleurs Seghers Schut Petit-Palais Paris | DR
Vierge à l’enfant in guirlande de fleurs Seghers Schut Petit-Palais Paris | DR

En Mai, sur le site de l’Association, chaque jour est proposé notre « mois de Marie de la médaille miraculeuse ».

Au XIV° siècle, le dominicain Henri Suso avait l’habitude de tresser des couronnes de fleurs pour les offrir, le premier mai, à la Vierge. Au XVI° siècle, saint Philippe Néri exhortait les jeunes gens à manifester en mai un culte à Marie. Il organisait chaque soir avec eux des réunions, chapelet, lectures pieuses, prières et chants en l’honneur de Marie. Il réunissait les enfants autour de l’autel de la Sainte Vierge pour les lui offrir, avec les

fleurs du printemps. Un peu plus tard, les jésuites recommandaient, la veille du premier mai, dans chaque appartement, de dresser un autel à Marie, orné de fleurs et de lumières, devant lequel, chaque jour du mois, la famille devait se réunir pour réciter des prières en l’honneur de la Sainte Vierge.

Cette dévotion mariale s’est continuée dans le monde jusqu’à aujourd’hui. Faisons de même avec l’aide de notre confrère le P. Baeteman !

MOIS DE MARIE DE LA MÉDAILLE MIRACULEUSE

A Rome, à la fin de l’audience de mercredi 28 mai 2008, le pape Benoît XVI a adressé sa traditionnelle salutation en disant : « Le mois de mai va s’achever et notre pensée se tourne vers la Très sainte Vierge Marie, Étoile lumineuse de notre chemin chrétien ».
« Ayons constamment recours à Elle, en comptant sur sa maternelle intercession, et nous pourrons ainsi avancer avec joie et espérance dans notre pèlerinage quotidien vers la Patrie éternelle ».
« Je vous confie à la Vierge Marie, Mère de l’Église et notre Mère. »

la Vierge Marie et sa sainte médaille miraculeuse