Jubilé de la miséricorde: les portes saintes refermées

porte-saint-saint-pierre
La Porte de Saint-Pierre (Vatican)

Les portes saintes des cathédrales et des basiliques de par le monde se sont refermées ce dimanche 13 novembre 2016, à l’exception de celle de la basilique Saint-Pierre de Rome. Des messes étaient organisées dans chaque église pour marquer cet événement qui précède d’une semaine la conclusion du jubilé de la miséricorde. A Rome, les trois autres basiliques majeures qui possédaient chacune une porte sainte n’ont pas manqué de le faire.

Le cardinal Agostino Vallini, vicaire du Pape pour le diocèse de Rome, a célébré la messe en fin d’après-midi en la basilique de Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome dont il est l’archiprêtre. Dans son homélie, il a dit que « le jubilé a été pour l’Église le “temps favorable” qui a rendu plus fort et efficace notre témoignage de croyants. Nous sommes reconnaissants envers Dieu et à partir d’aujourd’hui nous essaierons de nous engager à continuer à vivre de manière plus consciente et avec davantage de responsabilité le don de la miséricorde ... Réveillons donc notre conscience devant les peines de tant de familles qui souvent vivent à côté de nous et qui témoignent, dans une société qui semble devenir toujours plus cynique, que l’unique vraie réalisation de la vie est de donner l’amour et de vivre selon la justice nos relations humaines ».

Le cardinal Santos Abril y Castello a refermé la porte sainte de la basilique Sainte-Marie-Majeure, dont il est l’archiprêtre. Il a conclu son homélie rappelant que « la porte toujours ouverte de la miséricorde de Dieu ne se referme jamais », de même que la douce compagnie de la Mère de la Miséricorde ne disparait pas. « Avec cette certitude et cette aide valide, nous devenons nous aussi des témoins crédibles de miséricorde au milieu de notre monde. Ainsi, avec tant de frères rachetés par l’amour, nous pourrons poursuivre le pèlerinage vers les bras ouverts du Père ».

Enfin, le cardinal James Harvey, archiprêtre de la basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs, a rappelé que ce Jubilé avait concerné en premier lieu les catholiques, mais que des pèlerins d’autres confessions s’étaient aussi rendus à Rome à cette occasion. La basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs accueille traditionnellement, chaque 25 janvier, les vêpres conclusives de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, en présence du Pape, évêque de Rome et chef de l’Église catholique, et de représentants des autres Églises chrétiennes. Dimanche soir, le cardinal Harvey a rappelé que «le temps fort de l’Année de la Miséricorde se rapproche de la conclusion, mais, renouvelés, nous nous rendons compte que la porte de la miséricorde de Dieu n’est jamais fermée.»