le Pape François à Rangoon

accueil du Pape par des enfants à Rangoon

Le Pape François est arrivé en Birmanie : son avion a atterri peu avant 13h30 heure locale à l’aéroport international de Rangoon ce 27 novembre. Il avait décollé de l’aéroport de Rome Fiumicino la veille au soir soir vers 22h.

Aucun engagement officiel n’était prévu ce jour : le Saint-Père s’est rendu directement à l’archevêché pour se reposer de ce long voyage. Mais ses premiers pas sont historiques, car il s’agit de la première visite d’un Pape dans ce pays à majorité bouddhiste.

Le Pape François poursuit son exploration des périphéries auxquelles il attache beaucoup d’importance. Ce voyage va donner une visibilité inédite aux catholiques de Birmanie, qui sont environ 550 000 sur une population totale de 51 millions d’habitants, soit un petit peu plus d’1% de la population.

Le Pape François a rencontré le chef de l’armée birmane en fin d’après-midi  ce lundi 27 novembre 2017. Une «visite de courtoisie» anticipée de Min Aung Hlaing qui aura duré 15 minutes à l’archevêché de Rangoun. Lors de cet échange surprise, qui était prévu le dernier jour du voyage, le Saint-Père a souligné «la grande responsabilité des autorités dans cette période de transition du pays».

Pour rencontrer le Pape, le général de l’armée birmane était accompagné de plusieurs officiers dont des commandants des opérations spéciales. Ce rendez-vous s’est conclu sur un échange de cadeaux. Le Saint-Père a offert la médaille de son voyage, et le général une harpe en forme de bateau et un bol de riz fleuri.

La journée de demain sera politique, avec un déplacement dans la capitale administrative, Naypiydaw, où il rencontrera notamment le chef de l’État, ainsi que la ministre des Affaires étrangères Aung San Suu Kyi. La journée de mercredi sera elle plutôt pastorale et interreligieuse, avec notamment la messe dans un stade de Rangoon.

Sont également au programme une rencontre avec le Conseil suprême des moines bouddhistes, ainsi qu’une rencontre avec les évêques. Enfin le jeudi 30 novembre, le Pape François rencontrera dans la matinée les jeunes Birmans à la cathédrale de Rangoon, avant de prendre l’avion pour le Bangladesh.

Ce voyage intense et complexe, dans deux nations frontalières mais très différentes, la Birmanie, à majorité bouddhiste, et le Bangladesh, à majorité musulmane, vise à encourager la participation des minorités chrétiennes dans le développement de l’Asie, avec le souci de la liberté religieuse et de la construction de la paix et de l’harmonie entre tous les citoyens.

Comme avant chaque voyage apostolique, le Pape s’est rendu samedi soir en visite privée dans la basilique de Sainte-Marie-Majeure, pour prier devant l’icône de Marie Salus Populi Romani. Il s’agit du 21e voyage apostolique du Pape François depuis le début de son pontificat, et de sa deuxième visite en Extrême-Orient, après son voyage de janvier 2015 au Sri Lanka et aux Philippines.

Source : Radio Vatican