Le Pape François arrive en Jordanie

24-05-2014 source : Radio Vatican

Le Pape en JordanieLe Pape François est arrivé en Jordanie, première étape de son voyage apostolique. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le représentant du Roi Abdallah II, le Patriarche latin de Jérusalem et le custode de Terre Sainte. Des enfants lui ont offert un bouquet d’iris noirs, la fleur nationale du Royaume hachémite de Jordanie. De nombreux fidèles, jordaniens bien sûr, mais également Syriens, Libanais, Irakiens et Égyptiens, venus spécialement pour l’occasion, étaient présents. Le Pape s’est ensuite rendu au Palais Al-Husseini d’Amman, résidence des souverains de Jordanie. Il a été accueilli par le Roi Abdallah II et sa femme. Le Pape François s’est ensuite retiré à l’intérieur pour un entretien privé avec le Roi, et une rencontre avec la famille royale.

Après, le Pape François a rencontré les plus hautes autorités du royaume hachémite, les chefs religieux et le corps diplomatique, soit quelque 300 personnes rassemblées dans le grand salon du palais. Le Roi Abdallah II a chaleureusement souhaité la bienvenue au Pape, saluant son engagement pour la Paix et l’harmonie entre les religions et les cultures. Il a d’ailleurs annoncé la tenue au Vatican, en novembre prochain, d’une rencontre en vue de promouvoir le dialogue interreligieux.

Le Pape s’est adressé, à son tour, au Roi et à son auditoire. Dans son discours, il a évoqué les deux principaux conflits qui déchirent la région : la crise syrienne et le conflit israélo-palestinien. Il a exprimé sa douleur face à la permanence de fortes tensions au Moyen-Orient et a également tenu à renouveler son profond respect et son estime pour la communauté musulmane tout en plaidant en faveur du respect de la liberté religieuse partout au Moyen Orient et dans le monde entier.

Le Pape a rendu un hommage appuyé à la Jordanie, un pays qui accueille généreusement des réfugiés palestiniens, irakiens et syriens et qui mérite l’estime et le soutien de la communauté internationale. Il a par ailleurs exprimé sa reconnaissance aux autorités du Royaume hachémite pour avoir encouragé diverses initiatives importantes en faveur du dialogue interreligieux, parmi lesquelles le Message Interreligieux d’Amman. Le Pape a enfin souhaité que sa visite en Jordanie contribue à augmenter et à promouvoir les bonnes et cordiales relations entre chrétiens et musulmans.

Discours du Pape aux autorités jordaniennes 24-05-14

C’est dans le Stade international de Amman que le Pape François a pu nouer le contact avec des dizaines de milliers de fidèles, lors d’une messe célébrée sous les portraits des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II. Messe très recueillie, mais aussi décontractée, et chantée en arabe, durant laquelle 1 400 enfants ont fait leur première communion, visiblement réjouis.

Le Pape dans son homélie a offert une longue réflexion sur l’Esprit Saint, et son action dans le Christ et en nous. L’Esprit saint prépare, il oint, il envoie.

La paix est un don qu’on reçoit

La mission de l’Esprit Saint est de générer l’harmonie, et de faire la paix dans les différents contextes et entre des sujets divers. Il nous faut donc lui demander de préparer la route de la paix et de l’unité. Avec l’onction de l’Esprit, notre humanité est marquée de la sainteté de Jésus Christ et cette onction nous rend capables d’aimer nos frères. Il est donc nécessaire de poser des gestes d’humilité, de fraternité, de pardon, de réconciliation : les prémices et la condition pour une paix vraie, solide et durable.

Et comme l’Esprit aussi envoie, nous sommes envoyés comme messagers de paix. Or, la Paix n’est pas un bien qu’on achète. « La paix ne peut s’acheter : elle est un don à recevoir avec patience et à construire ‘de manière artisanale’ par des petits et des grands gestes qui impliquent notre vie quotidienne. Le chemin de la paix se consolide si nous reconnaissons que nous avons tous le même sang et faisons partie du genre humain ; si nous n’oublions pas que nous avons un unique Père céleste et que nous sommes tous ses enfants, faits à son image et à sa ressemblance. »

Message pour les réfugiés chrétiens

Le Pape s’est adressé alors de manière particulière aux nombreux réfugiés chrétiens provenant de la Palestine, de la Syrie et de l’Irak : « portez à vos familles et à vos communautés mon salut et ma proximité » leur a-t-il dit. Rappelons que la Jordanie a dû faire face à un flux énorme de réfugiés venus de Syrie pour échapper à la guerre. Des centaines de milliers de familles, venues s’ajouter à d’autres populations réfugiées, palestinienne et irakienne, arrivées avec d’autres vagues d’émigration.

A la fin de la messe, le patriarche latin de Jérusalem, S.B. Fouad Twal s’est adressé au Pape, rappelant la situation des chrétiens en Jordanie, soulignant combien sa visite était un signe d’espérance pour une terre tourmentée et divisée, comparant le Pape François au nouveau St Jean-Baptiste, patron de la Jordanie, le Précurseur qui appelle à la conversion du cœur avant la venue du Messie. Le Patriarche a également profité de ce discours pour demander au Pape la canonisation de Sœur Marie-Alphonsine, palestienne, fondatrice de la congrégation des Sœurs du Rosaire, unique congrégation autochtone de Terre Sainte.

Homélie du Pape dans stade d’Amman 24 05 14

Le Pape François a ensuite quitté Amman pour sa prochaine étape : Béthanie au delà du Jourdain, le site du baptême du Christ, où il doit rencontrer des réfugiés syriens ainsi que de jeunes handicapés.