message du Pape aux évêques de France

assemblee-des-eveques-de-france-novembre-2016L’assemblée d’automne des évêques de France s’est ouverte ce vendredi à Lourdes en une session qui durera jusqu’au 9 novembre.

La présidence de l’assemblée est assurée par Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis et Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, tous les deux vice-présidents de la CEF, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques, étant absent  pour raison de santé.

A l’agenda de cette assemblée d’automne sont prévus des discussions sur les vocations sacerdotales diocésaines, la situation politique et religieuse de la France, le dialogue avec les musulmans (avec une intervention à huis clos du cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux), mais aussi les implications pastorales d’Amoris laetitia (sur l’amour dans la famille), ainsi que la pastorale en monde ouvrier et populaire et en monde rural et la lutte contre la pédophilie.

Le 7 novembre, une messe sera dite afin de demander pardon aux victimes d’abus sexuels au sein de l’Église, dans le cadre d’une journée de jeûne et de pénitence, une initiative qui répond à une proposition du Pape François.

Le Pape a envoyé un message aux évêques de France à l’occasion de l’ouverture de leurs travaux à Lourdes.

Dans ce message, le Pape se dit «heureux de s’associer à ces travaux par la prière et la proximité spirituelle». Dans un contexte encore marqué par les attentats qui ont meurtri la France, et dans la perspective d’échéances électorales importantes, le Saint-Père les encourage à aider les habitants de la France à affermir leur espérance et à contribuer à la recherche du Bien commun. «Puissent aussi vos échanges sur les vocations sacerdotales manifester votre sollicitude pastorale envers les jeunes pour les aider à découvrir leur projet de vie et à le réaliser avec joie.»

Le Pape souligne aussi que, en célébrant les 60 ans de la Mission ouvrière, la réflexion des évêques sur les orientations à prendre pour «avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de l’Évangile, sera, à n’en pas douter, l’occasion d’un nouvel élan pour la mission de l’Église en France».

À quelques jours de la clôture du Jubilé de la Miséricorde, le Pape demande enfin au Seigneur d’aider l’épiscopat français «à ouvrir des chemins nouveaux pour que les années à venir soient comme imprégnées de miséricorde pour aller à la rencontre de chacun en lui offrant la bonté et la tendresse de Dieu».