Sainte-Marie, Refuge des Pécheurs

Fête le 16 janvier

L’année même où l’archevêque de Paris Mgr Hyacinthe Louis de Quélen autorisait la frappe de la Médaille miraculeuse (1832) l’abbé Desgenettes était nommé curé de Notre-Dame des Victoires. Il se sentit accablé par l’incroyance du monde du négoce et de l’argent qui peuplait sa paroisse.

Le 3 décembre, alors qu’il célébrait la messe, il entendit une voix intérieure l’invitant à consacrer sa paroisse au Cœur Immaculé de Marie. Il érigea une confrérie de prières. Les conversions se multiplièrent. La Toute-Pure avait voulu se révéler comme le Refuge des pécheurs.

L’église des Augustins déchaussés, ou Petits-Pères, avait été placée sous le vocable de Notre-Dame des Victoires par le roi Louis XIII en reconnaissance de la prise de La Rochelle (1628).

Désormais elle évoque la victoire de Marie sur le pêché et l’accueil maternel qu’elle réserve aux pécheurs.

Extrait de la Liturgie des Heures – Propre des Diocèses de Paris, Créteil, Nanterre et Saint-Denis