Ascension du Seigneur

Pour nos associés de la Médaille Miraculeuse, voici la méditation de Benoît XVI sur l’Ascension ce dimanche 16 mai 2010, place Saint-Pierre à Rome, avant le Regina Coeli.

Chers frères et sœurs,

Nous célébrons aujourd’hui en Italie et dans d’autres pays l’Ascension de Jésus au Ciel, qui a lieu le 40e jour après la Pâque.

En ce dimanche, nous célébrons aussi la Journée mondiale des Communications sociales sur le thème ‘Le prêtre et la pastorale dans le monde numérique : les nouveaux médias au service de la Parole’.

La liturgie raconte la dernière séparation entre le Seigneur Jésus et ses disciples (cf. Lc 24,50-51; Ac 1,2.9) ; mais il ne s’agit pas d’un abandon parce qu’Il reste pour toujours avec eux – avec nous – sous une forme nouvelle. Saint Bernard de Clairvaux explique que l’ascension au ciel de Jésus s’accomplit en trois degrés : « le premier est la gloire de sa résurrection ; le second, la puissance du jugement, et le troisième, la place qu’il occupe à la droite de son Père » (Sermon du dimanche de l’Ascension, 60, 2 : Sancti Bernardi Opera, t. VI, 1, 291, 20-21). Cet événement est précédé de la bénédiction des disciples, qui les prépare à recevoir le don de l’Esprit-Saint, pour que le salut soit proclamé partout. Jésus lui-même leur dit : « De cela vous êtes témoins. Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis » (cf. Lc 24,47-49).

Le Seigneur attire le regard des Apôtres – notre regard – vers le Ciel, pour indiquer comment parcourir le chemin du bien durant notre vie terrestre. Toutefois, il reste dans la trame de l’histoire humaine, il est proche de chacun de nous et guide notre chemin de chrétien : il est le compagnon des personnes persécutées à cause de leur foi, il est dans le cœur de ceux qui sont marginalisés, il est présent à ceux dont on nie le droit à la vie. Nous pouvons écouter, voir et toucher le Seigneur Jésus dans l’Eglise, particulièrement à travers la Parole et les sacrements. A ce sujet, j’exhorte les jeunes qui reçoivent en ce temps pascal le sacrement de la confirmation à rester fidèles à la Parole de Dieu et à la doctrine qu’ils ont apprise, ainsi qu’à s’approcher de manière assidue de la confession et de l’Eucharistie, conscients d’avoir été choisis et établis pour témoigner de la Vérité. J’invite encore une fois mes frères dans le sacerdoce à ce que « dans leur vie et dans leur action, ils se distinguent par la force de leur témoignage évangélique » (Lettre d’indiction de l’Année sacerdotale) et sachent aussi utiliser avec sagesse les moyens de communication pour faire connaître la vie de l’Eglise et aider les hommes d’aujourd’hui à découvrir le visage du Christ (cf. Message pour la 44e Journée Mondiale des Communications Sociales, 24 janvier 2010).

Chers frères et sœurs, le Seigneur, en nous ouvrant le chemin du Ciel, nous donne un avant-goût de la vie divine sur cette terre. Un auteur russe du 19e siècle écrivait dans son testament spirituel : « Regardez le plus souvent possible les étoiles. Lorsque votre âme souffrira, regardez les étoiles ou le bleu du ciel. Quand vous vous sentirez tristes, quand on vous offensera… entretenez-vous… avec le ciel. Alors votre âme s’apaisera » (N. Valentini – L. Žák [a cura], Pavel A. Florenskij. Non dimenticatemi. Le lettere dal gulag del grande matematico, filosofo e sacerdote russo, Milano 2000, p. 418). Je remercie la Vierge Marie, que j’ai pu vénérer ces derniers jours au Sanctuaire de Fatima, pour sa protection maternelle durant l’intense pèlerinage que j’ai accompli au Portugal. Adressons notre prière à Celle qui veille sur les témoins de son Fils bien aimé.

Après la prière du Regina Caeli, le pape a salué les fidèles en français :

J’accueille avec joie les pèlerins francophones ! Au retour de mon pèlerinage à Fatima, je vous invite tous, plus particulièrement les prêtres, à mettre votre confiance dans l’intercession de la Vierge Marie. Puissiez-vous vous conformer toujours à la volonté de Dieu qu’elle nous indique : « Faites tout ce qu’il vous dira » ! Merci pour votre prière et pour votre solidarité ! Bonne préparation à la Pentecôte !

© Libreria editrice vaticana