contemplation quotidienne de l’Évangile

03-02-2015 source : Radio Vatican

OTHER1060794_LancioGrandeLa contemplation quotidienne de l’Évangile nous aide à avoir la véritable espérance: telle est l’idée centrale de l’homélie du Pape François ce mardi matin lors de la messe dans la chapelle de la Maison Sainte Marthe. Le Pape a exhorté une nouvelle fois les fidèles à prendre l’Évangile chaque jour, ne serait-ce qu’une dizaine de minutes, pour dialoguer avec le Seigneur, « plutôt que de perdre du temps à regarder la télévision ou écouter les bavardages du voisin

Le souverain pontife a centré son homélie sur l’espérance, dont parle la lettre aux Hébreux. Cette espérance consiste à garder son regard fixé sur Jésus. Le Pape a souligné que sans écouter le Seigneur, nous pouvons peut-être « avoir de l’optimisme ou être positifs », mais l’espérance s’apprend en regardant Jésus. Il a ainsi expliqué qu’il était bon de parler le chapelet tous les jours, de parler avec le Seigneur, quand on a une difficulté, ou avec la Vierge ou les Saints. Mais ce qui est important est la « prière de contemplation », une prière qui peut se faire l’Évangile à la main.

L’Évangile à la main

Le Saint-Père est donc revenu sur l’Évangile du jour qui reprend l’épisode de la résurrection de la fille de Jaïre. Dans cet extrait de Saint-Marc, il est question plusieurs fois de la « foule« , importante. Jésus a passé la majeure partie de sa vie sur la route, au milieu de la foule. Jésus se laisse toucher par la foule, comme la femme malade qui a touché son manteau. « Il sent battre le cœur de chacun d’entre nous, a expliqué le Pape, il prend soin de tous et de chacun, toujours! ». En arrivant à la maison de Jaïre, il voit les gens pleurer parce que l’enfant est morte. Mais Jésus leur répond de rester tranquille car l’enfant dort. On voit ici la « patience de Jésus », avant que celui-ci ne lui rende la vie à l’enfant.

« Prendre l’Évangile, le lire en imaginant les scènes, ce qui se passe, et parler avec Jésus, avec ce qui me vient dans le cœur, c’est comme cela que nous faisons grandir l’espérance, en tenant le regard fixé sur le Christ ». Le Pape a ainsi invité à prendre l’Évangile, en lire un extrait, quotidiennement, même un petit quart d’heure, en imaginant ce qui s’y est passé et en parler avec Jésus. La prière de contemplation est donc « vivre la substance de l’Évangile, prier toujours! » C’est en regardant le Seigneur qui est unique que nous avons l’espérance. Pour le regarder, prenons l’Évangile et faisons cette prière de contemplation. Ainsi notre connaissance de Jésus sera plus grande, tout comme notre espérance.