Édifier l’Église, en prendre soin et la purifier

«Le fondement de l’Église, c’est le Christ, l’Esprit Saint ne doit pas être un inconnu et les communautés ne doivent pas se réduire à un marché de mondanité, entre argent et vanité.»

Bénédiction du Pape Pie IX de la logia de la Basilique Saint Jean du Latran – Bonnet 1846

«Édifier l’Église, prendre soin de l’Église et purifier l’Église» : trois indications sur lesquelles s’est développée aujourd’hui l’homélie du Pape François lors de la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe, au jour de la dédicace de la cathédrale de Rome, Saint-Jean-de-Latran, «mère de toutes les églises», un titre qui n’est pas à prendre comme «un motif d’orgueil mais de service et d’amour.»

Avant tout, «édifier l’Église». Mais quel est le fondement de l’Église ? C’est Jésus-Christ. «C’est Lui, la pierre d’angle, dans cet édifice. Sans Jésus-Christ, il n’y a pas d’Église. Pourquoi? Parce qu’il n’y a pas de fondement. Et si on construit une église, pensons à l’église matérielle, sans fondement, qu’est-ce qui se passe? Elle s’écroule. Tout s’écroule. S’il n’y a pas Jésus-Christ vivant dans l’Église, elle s’écroule.»

«Et nous, que sommes-nous?» «Nous sommes des pierres vivantes», non pas égales, mais chacune différente, parce que «c’est cela la richesse de l’Église. Chacun de nous construit selon le don que Dieu a donné. Nous ne pouvons pas penser à une Église uniforme : ceci, ce n’est pas l’Église.»

Donc, il faut «prendre soin de l’Église», en ayant conscience de l’Esprit de Dieu qui habite en nous. «Combien de chrétiens, aujourd’hui, savent qui est le Père ?» Et aussi beaucoup ne comprennent pas ce qu’est réellement l’Esprit Saint.

«L’Esprit Saint est la vie de l’Église, c’est ta vie, ma vie… Nous sommes le temple de l’Esprit Saint et nous devons cultiver l’Esprit Saint, au point que Paul conseille aux chrétiens de « ne pas attrister l’Esprit Saint », c’est-à-dire de ne pas avoir une conduite contraire à l’harmonie que l’Esprit Saint met à l’intérieur de nous et dans l’Église. Lui, il est l’harmonie, il fait l’harmonie de cet édifice.»

Enfin, «purifier l’Église». «Nous sommes tous pécheurs. Tous. Si quelqu’un parmi vous ne l’est pas, qu’il lève la main, parce que ce serait une belle curiosité. Nous le sommes tous. Et nous devons donc nous purifier continuellement. Et aussi purifier la communauté : la communauté diocésaine, la communauté chrétienne, la communauté universelle de l’Église. Pour la faire grandir.»