Épiphanie : regarder l’étoile, marcher et donner

Crèche place Saint Pierre à Rome (détail central)

Le Pape François a présidé ce samedi 6 janvier 2018 à la basilique Saint-Pierre la messe de l’Épiphanie, qui commémore la visite des rois mages au Fils de Dieu. Dans son homélie, le Saint-Père s’est arrêté sur trois caractéristiques du comportement des mages.

Les Mages «voient l’étoile, ils marchent et ils offrent des présents». Mais pourquoi sont-ils les seuls à voir l’étoile ? Le Pape François a délivré une réponse à la fois pragmatique et pleine de poésie :

«Peut-être parce que peu nombreux sont ceux qui avaient levé le regard vers le ciel. Souvent, en effet, dans la vie on se contente de regarder vers le sol : la santé, un peu d’argent et quelques divertissements suffisent. Et je me demande : nous, savons-nous encore lever le regard vers le ciel ? Savons-nous rêver, désirer Dieu, attendre sa nouveauté ; ou bien nous laissons-nous emporter par la vie comme un rameau sec au vent ? Les Mages ne se sont pas contentés de vivoter, de surnager. Ils ont eu l’intuition que, pour vivre vraiment, il faut un but élevé et pour cela il faut avoir le regard levé.»

Le Pape a invité à choisir la bonne étoile, et non pas des «météores», qui brillent un peu mais «tombent vite», des «étoiles filantes qui désorientent au lieu d’orienter».

«L’étoile du Seigneur, au contraire, n’est pas toujours fulgurante, mais toujours présente : elle te prend par la main dans la vie, elle t’accompagne», à condition de marcher, d’assumer cet effort, et «d’accepter les imprévus qui apparaissent sur la carte de la vie tranquille. Dieu, qui a libéré son peuple à travers la route de l’exode, et qui a appelé de nouveaux peuples à suivre son étoile, donne la liberté et distribue la joie toujours et seulement en chemin.»

Enfin, comme les rois mages, il faut offrir des cadeaux à Jésus.

«Offrir un don gratuit à Jésus c’est soigner un malade, donner du temps à une personne difficile, aider quelqu’un qui ne présente pas d’intérêt, offrir le pardon à qui nous a offensé.» «L’Évangile se réalise quand le chemin de la vie parvient au don. Donner gratuitement, pour le Seigneur, sans s’attendre à quelque chose en retour : voilà le signe certain d’avoir trouvé Jésus.».

Texte intégral de l’homélie du Pape : (page 2)