être attentif et éveillé au retour du Christ pour Noël

Lors de la prière de l’Angélus, ce 3 décembre 2017, de retour du Bangladesh et de la Birmanie, son 21e voyage apostolique, le Pape François a exhorté les fidèles à se préparer au retour du Seigneur «qui vient à notre rencontre» en ces fêtes de Noël. Être attentif et rester éveillé pour accueillir le Christ, c’est son appel pour ce premier dimanche de l’Avent.

Ce chemin de l’Avent, qui s’ouvre aujourd’hui et culmine à Noël, est un temps «qui nous ai donné pour vérifier notre désir de Dieu». Ce temps «nous rappelle aussi sa venue dans l’humilité de la condition humaine» à la rencontre de tous ceux qui sont disposés à l’accueillir. C’est pour cette raison qu’il faut toujours être dans la veille et dans l’attente.

La personne attentive est celle qui, se tourne d’abord vers les autres. «Dans le bruit du monde, elle ne se laisse pas submerger par les distractions ou la spécialité, mais qui vit de pleinement et avec conscience, avec une préoccupation tournée avant tout vers les autres», qui permet de voir leurs larmes et leurs besoins.

La personne qui fait attention se tourne aussi vers le monde, et cherche à «combattre l’indifférence et la cruauté qui s’y trouvent, et se réjouir de ses trésors de beautés qu’il faut préserver». Il s’agit donc d’avoir «un regard de compréhension pour reconnaître à la fois la misère et la pauvreté des individus et de la société, et la richesse cachée dans les petites choses de chaque jour.»

Revenir sur les voies du Seigneur

Rester éveillé, en cette période de l’Avent. La «personne qui veille» est celle qui «ne se laisse pas emporter par le sommeil du découragement, du manque d’espérance, de la déception», et dans le même temps, «rejette toutes les vanités» qui gâchent le temps pour soi ou sa famille.

Ainsi être attentif et éveillé sont les «conditions préalables» pour arrêter de s’éloigner des chemins du Seigneur, de se perdre «dans nos péchés et dans nos infidélités», Dieu peut «pénétrer dans notre existence, lui redonner du sens et de la valeur à travers sa présence pleine de bonté et de tendresse».

Enfin, l’invocation à la Vierge Marie qui « nous guide à la rencontre de son Fils en ravivant notre amour pour Lui. »