la lumière de la foi

19-09-2016 source : Radio Vatican

lumiere-de-la-foiProtéger la lumière de la foi et la porter en avant, sans qu’elle ne soit jamais obscurcie. Ce lundi 19 septembre 2016, le Pape a mis en garde lors de sa messe quotidienne dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe contre une série de comportements qui risquent d’éteindre la lumière reçue de Dieu : de l’envie aux conflits, du fait de reporter toujours de bonnes actions à celui de comploter contre son prochain.

Il faut laisser la lumière de la foi se répandre, la faire resplendir devant les hommes. «Protéger la lumière, c’est protéger quelque chose qui nous a été donné comme don. Et si nous sommes lumineux, c’est en ce sens : parce que nous avons reçu le don de la lumière le jour de notre baptême. Dans les premiers siècles de l’Église», comme «chez certaines églises orientales», aujourd’hui encore le baptême s’appelle «l’Illumination».

La Lumière est une vraie lumière, elle n’est pas artificielle ou truquée. C’est une lumière humble sereine, diffuse et qui ne s’éteint plus. Cette lumière ne peut être voilée, car «si tu la couvres, tu deviens tiède ou un simple chrétien de nom».

Ne pas faire attendre celui qui est dans le besoin

Le Pape François s’est également appuyé sur l’Évangile du jour pour analyser ce qui pourrait cacher voire éteindre cette lumière. «Ne pas faire attendre celui qui a besoin». Il liste une série de comportements et rappelle les conseils prodigués par le Seigneur pour ne pas obscurcir cette lumière.

«Ne jamais reporter le bien. Le bien ne tolère pas un séjour dans le frigidaire, il se fait aujourd’hui». Si tu ne le fais pas aujourd’hui, demain ce ne sera plus. Il ne faut pas attendre, car cela couvre fortement la lumière, et c’est aussi une injustice.

Tramer le mal, un geste mafieux

Le Pape recommande également de ne pas tramer le mal contre son prochain pour le détruire, le salir ou amoindrir sa personne, alors que de son côté, ce dernier a confiance en toi. «Combien de fois, cela arrive! » «Celui qui profite de la confiance de son prochain pour lui nuire est mafieux», et la mafia est «obscurité», elle couvre la lumière.

Il a ensuite mis l’accent sur la tentation de se quereller sans cesse avec l’autre, le plaisir de se fâcher avec celui qui ne nous a rien fait de mal. «Nous cherchons toujours quelque chose pour nous quereller, mais cela fatigue et nous empêche de vivre.» Il recommande de laisser tomber et de pardonner, de faire semblant de ne pas voir les choses, pour ne pas nous disputer continuellement.

Un autre conseil : «Ne pas envier ou jalouser l’homme violent, et ne pas s’irriter de ses succès, parce que le Seigneur a les pervers en horreur. L’amitié du Seigneur est pour les justes». En outre, les mêmes vers de terre nous mangerons tous, et à la fin, nous serons tous égaux.

Protéger la lumière donnée le jour du baptême

Après avoir énoncé ce quelques recommandations «qui n’ont rien d’étrange», et qu’il faut «mettre en pratique tous les jours», le Pape rappelle que Jésus attend de nous que nous «soyons fils de la lumière et non des ténèbres». «Protégez la lumière qui vous a été donnée le jour de votre baptême».

«Que l’Esprit saint nous aide à ne pas tomber dans ces mauvaises habitudes qui couvrent la lumière, et qu’il nous aide à porter en avant cette lumière reçue gratuitement, cette lumière de Dieu qui fait tant de bien : la lumière de l’amitié, de l’humilité, de la foi, de l’espérance, de la patience et de la bonté».