la souffrance des opprimés

Pape François audience du 27-01-2016Lors de l’audience générale,
mercredi 27 janvier 2016,
le Pape François a appelé chacun
à ne jamais rester indifférent
à la douleur humaine.
Il a lancé un appel spécial pour les chrétiens
qui souffrent en Moyen-Orient.
S’appuyant sur l’histoire de Moïse dans la Bible,
libérateur du peuple,
le Saint-Père a insisté
sur la miséricorde de Dieu qui sauve.

***

PAPE FRANÇOIS

AUDIENCE GÉNÉRALE

Place Saint-Pierre
Mercredi 27 janvier 2016
condensé


 

Frères et sœurs, la miséricorde de Dieu accompagne le peuple d’Israël sur des sentiers de grâce et de réconciliation, tout au long de son histoire. Quand les Hébreux sont sur le point de succomber, le Seigneur intervient, par la médiation de Moïse, et les sauve. La miséricorde ne peut pas rester indifférente à la souffrance des opprimés, au cri de ceux qui sont soumis à la violence, asservi, condamné à mort. C’est une réalité douloureuse qui affecte toutes les époques, y compris la nôtre. Mais Dieu n’est pas indifférent. Il ne détourne jamais le regard face à la douleur humaine. La miséricorde de Dieu agit toujours pour sauverIl entend le gémissement de souffrance et œuvre en faveur des opprimés. Dieu écoute et intervient pour sauver. Il répond et prend soin de ceux qui crient leur désespoir.  Dieu propose une relation d’amour particulier, exclusif, privilégié avec son peuple. La miséricorde du Seigneur rend l’homme précieux à ses yeux, comme une richesse personnelle qui lui appartient, qu’il garde et dans laquelle il se complait. Cependant, ces merveilles de la miséricorde divine s’accomplissent pleinement en Jésus qui, par son sang, détruit notre péché et nous rend enfants de Dieu.

Nous sommes chacun précieux et unique aux yeux de Dieu. Que le Seigneur, par sa miséricorde, nous donne la grâce d’approfondir chaque jour la relation qu’il entretient avec nous et de répondre à son appel de tout notre cœur.

Que Dieu vous bénisse !

 


© Copyright – Libreria Editrice Vaticana