La Vierge de Lourdes et les malades

Benoît XVI a commencé (1) et terminé (2) ainsi la méditation* du 11 février 2009, à Rome, en cette journée mondiale du malade, évoquant la Vierge Marie et Lourdes :

piece-benoitxvi-lourdes1. « Notre rencontre prend une valeur et une signification particulière : elle a lieu à l’occasion de la Journée mondiale du malade, célébrée aujourd’hui, fête de la Bienheureuse Vierge de Lourdes. Ma pensée va à ce Sanctuaire où, à l’occasion du 150e anniversaire des apparitions à sainte Bernadette, je me suis rendu moi aussi ; et je conserve un vif souvenir de ce pèlerinage, centré en particulier sur le contact que j’ai pu avoir avec les malades rassemblés à la Grotte de Massabielle… Il est toujours émouvant de revivre en cette circonstance, ici, dans la Basilique Saint-Pierre, ce climat typique de prière et de spiritualité mariale qui caractérise le sanctuaire de Lourdes… »

2. « Mon vénéré et bien-aimé prédécesseur Jean-Paul II a voulu que la Journée mondiale du malade coïncide avec la fête de la Vierge Immaculée de Lourdes. En ce lieu sacré, notre Mère céleste est venue nous rappeler que nous ne sommes que de passage sur cette terre et que la véritable demeure définitive de l’homme est le Ciel. Nous devons tous tendre vers cet objectif. Que la lumière qui vient « d’en-Haut » nous aide à comprendre et à donner un sens et une valeur également à l’expérience de la souffrance et de la mort. Nous demandons à la Vierge de tourner son regard maternel sur chaque malade et sur sa famille, pour les aider à porter avec le Christ le poids de la Croix. A Elle, Mère de l’humanité, nous confions les pauvres, les personnes qui souffrent, les malades du monde entier, avec une pensée spéciale pour les enfants malades. Avec ces sentiments, je vous encourage tous à avoir toujours confiance dans le Seigneur et je vous bénis tous de tout cœur. »