méditer sur la jeunesse de Marie

Immaculée Conception – église de Bort-les-Orgues – vitrail de Jacques Dorchies 1973

En ce 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception, le Pape François a donné une méditation sur la beauté de Marie et sur sa jeunesse, due au fait qu’elle n’a pas été corrompue par le péché, lors de sa traditionnelle bénédiction de l’Angélus, depuis la fenêtre du Palais apostolique.

«Que veut dire « pleine de grâce » ? Cela veut dire que Marie est pleine de la présence de Dieu. Et si elle est entièrement habitée par Dieu, il n’y a pas de place en elle pour le péché.» Chacun de nous a des «côtés obscurs», même les plus grands saints, Marie est l’unique «oasis toujours verte» de l’humanité, «créée immaculée pour accueillir pleinement, avec son « oui », Dieu qui venait dans le monde et commencer ainsi une histoire nouvelle.»

«Quand nous la reconnaissons « pleine de grâce », nous lui faisons le compliment le plus grand, le même que Dieu lui a fait». Quand nous qualifions Marie de «pleine de grâce», cela revient à la reconnaître jeune, «plus jeune que le péché», «la plus jeune du genre humain», expressions utilisées par l’écrivain français Georges Bernanos dans le Journal d’un curé de campagne.

Marie n’avait pourtant pas une vie spectaculaire, elle venait d’une humble famille, et d’un petit village presque inconnu. «Elle n’était pas célèbre : quand l’ange l’a visitée, personne ne l’a su, ce jour-là, il n’y avait aucun reporter sur place».

Et pourtant, sa vie fut belle, car Marie avait l’habitude de dialoguer avec Dieu. «La Parole de Dieu était son secret», elle avait «le cœur dirigé vers Dieu». Demandons-lui de nous aider à rester jeunes, en disant «non au péché, et à vivre une vie belle, en disant oui à Dieu».

Au terme de sa méditation, le Pape a rappelé qu’il se rendrait comme chaque année place d’Espagne cet après-midi pour «renouveler la traditionnel acte d’hommage et de prière au pied du monument de l’Immaculée».