Présence de la Vierge Marie

Pour nous préparer à la fête de l’Immaculée Conception qui aura lieu dans un mois, nous pouvons écouter le témoignage d’un grand spirituel du XXe siècle, le Père Maurice ZUNDEL, un prêtre suisse (+1975), qui nous exprime sa relation avec la Sainte Mère. Associés de la Médaille Miraculeuse, nous nous sentons interpelés par sa profonde méditation :

C’est aux environs de mes quinze ans ou un peu avant qu’a eu lieu un événement capital qui a marqué toute ma vie. Je me trouvais à l’Église lorsque, tout d’un coup, j’ai senti la PRÉSENCE de la VIERGE MARIE.

C’était quelque chose de mystérieux. J’ai reçu de la part de la SAINTE VIERGE, une sorte d’appel, urgent, instantané, bouleversant et irrésistible qui a changé toute ma vie. Il n’y avait pas de vision, rien de visible mais quelque chose d’intérieur qui ne souffrait aucune espèce de résistance. Depuis lors, ma vie a été entre les mains de la SAINTE VIERGE et je n’ai rien fait sans elle, rien de bien, naturellement, et j’ai gardé pour l’IMMACULÉE CONCEPTION une sorte de tendresse profonde.

J’ai eu la certitude que ma vie était dans ce sillage, dans cette ligne, que j’étais engagé d’une manière absolue, que ma vie avait commencé avec ce mystère, que tout était engagé avec cette nouveauté de l’IMMACULÉE CONCEPTION, qu’elle était au cœur de la RÉDEMPTION, son accomplissement le plus parfait. je ne devais rien faire sans elle et, en effet, je n’ai rien fait sans elle. Ma santé, ma respiration, mon intelligence, mes actions, mes connaissances et mes nombreuses courses perpétuelles, tout est entre ses mains. Chaque fois que j’ai la moindre difficulté, je célèbre une Messe de l’IMMACULÉE CONCEPTION et je remets tout entre ses mains, certain que, puisque je ne vis que pour elle, je dois lui abandonner absolument tout.

j’ai choisi de finir mes études en langue allemande. Je suis donc allé chez les bénédictins d’Einsiedeln. Il y avait une chapelle dédiée à la VIERGE NOIRE, appelée ainsi parce qu’elle avait échappé au feu. Chaque soir, on y chantait solennellement le SALVE REGINA. La SAINTE VIERGE faisait partie de la vie. Pendant ces années, j’étais extrêmement heureux et j’étais comblé par la présence de la SAINTE VIERGE.

Il faut à chaque instant retrouver ce contact virginal avec nous-mêmes, à chaque instant naître en nous perdant en DIEU, à chaque instant renaître de sa Lumière et dans son Amour, comme est né de son Cœur l’Immaculée Conception.

Le mystère de l’IMMACULÉE CONCEPTION doit devenir nôtre. Ce qui fait toute la grandeur de MARIE, c’est cela : la racine de son être est Dieu, et le seul contact qu’elle a avec elle-même, c’est DIEU, et la seule connaissance qu’elle a d’elle-même, c’est DIEU. Elle est tout entière transparente à DIEU comme un ostensoir de Dieu, elle ne peut que conduire à DIEU parce qu’elle ne respire que DIEU.