Saints Joachim et Anne

Saint Joachim et Sainte Anne

La  tradition chrétienne nous a transmis le nom des parents de Marie, Joachim et Anne, et aussi le lieu de leur habitation, près du temple, à Jérusalem. C’est une tradition très ancienne qui remonte au récit apocryphe de saint Jacques. Ce couple discret, mais bien réel, a su accueillir, éduquer Marie et l’éveiller dans la grâce toute spéciale qui était la sienne. L’intérêt pour les parents de Marie dépasse largement le folklore ou l’imaginaire, il touche au sens de la vie.

Voir suite http://www.medaille-miraculeuse.fr/billet/anne-et-joachim.html

Du Pape François :

« Aujourd’hui, c’est la fête de sainte Anne, et moi j’aime l’appeler la grand-mère de Jésus. Aujourd’hui, c’est un beau jour pour fêter les grands-mères. Lorsque j’encensais, j’ai vu une très belle chose : la statue de sainte Anne n’est pas couronnée, sa fille, Marie, est couronnée. Et cela est beau. Sainte Anne est la femme qui a préparé sa fille pour devenir reine, pour devenir la reine des cieux et de la terre. Elle a fait un beau travail, cette femme! Je désire vous encourager tous à vivre la fête de sainte Anne libre de tout conditionnement, expression pure de foi d’un peuple qui se reconnaît famille de Dieu et renforce les liens de la fraternité et de la solidarité. Sainte Anne a sans doute écouté sa fille Marie proclamer les paroles du Magnificat, que Marie a certainement répété tant de fois: «Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles, Il a comblé de biens les affamés» (Lc 1, 52-53). Qu’elle vous aide à rechercher l’unique trésor, Jésus, et qu’elle vous enseigne à découvrir les critères de l’action de Dieu; qu’Il renverse les jugements du monde, qu’Il vienne au secours des pauvres et des petits et comble de biens les humbles, qui lui confient leur existence. Gardez l’espérance, l’espérance ne déçoit pas. Et je voudrais vous répéter: ne vous laissez pas voler l’espérance! »

PAPE FRANÇOIS HOMÉLIE DE LA MESSE À CASERTE, samedi 26 juillet 2014