Transfiguration

Voici quelques extraits des paroles prononcées par Benoît XVI lors de l’Angélus du dimanche 20 mars 2011, place Saint Pierre à Rome.

En ce dimanche, l’Évangile nous rapporte l’événement de la transfiguration de Jésus. Comme les disciples, quittons la rumeur du quotidien. Plongeons-nous dans la présence de Dieu Trinité qui donne sens à notre existence. Accueillons sa lumière ! Elle nous éclaire pour discerner le bien et le mal. Elle nous invite à la conversion du cœur pour nous libérer de l’égoïsme et de l’orgueil. Et ainsi notre volonté de vivre selon la grâce reçue au Baptême s’affermira.

Que la Vierge Marie nous apprenne à collaborer pleinement, comme elle, au mystère de la Rédemption ! Invoquons-la, afin qu’elle nous aide à écouter et à suivre toujours le Seigneur Jésus, jusqu’à la passion et la croix, pour participer aussi à sa gloire.

Hier, nous avons fêté la solennité de saint Joseph, chef de la Sainte Famille, Gardien de l’Église, et aussi mon saint patron. Je remercie de tout cœur ceux qui pendant la retraite spirituelle au Vatican et lors de la solennité d’hier, ont prié pour moi. Que saint Joseph intercède du ciel pour nous tous, et aide vos familles dans l’engagement contre les adversités de la vie.

Je vous bénis de grand cœur ainsi que vos familles, particulièrement celles qui connaissent l’insécurité et la violence.

Ces derniers jours, les nouvelles préoccupantes qui arrivent de Libye ont fait naître aussi en moi une vive inquiétude et des craintes. J’ai prié le Seigneur particulièrement pour cela pendant cette semaine. Je suis à présent les derniers événements avec une grande appréhension, je prie pour ceux qui sont touchés par la situation dramatique de ce pays et j’adresse un appel pressant à ceux qui ont des responsabilités politiques et militaires, afin qu’ils aient avant tout à coeur l’intégrité physique et la sécurité des citoyens et qu’ils garantissent l’accès aux secours humanitaires. Je désire assurer à la population ma proximité ému et je demande à Dieu qu’un horizon de paix et de concorde se lève au plus vite sur la Libye et sur toute la région d’Afrique du nord.

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana.

***

DU MESSAGE DE BENOÎT XVI POUR LE CARÊME 2011

L’évangile de la Transfiguration du Seigneur nous fait contempler la gloire du Christ qui anticipe la résurrection et annonce la divinisation de l’homme. La communauté chrétienne découvre qu’à la suite des apôtres Pierre, Jacques et Jean, elle est conduite «dans un lieu à part, sur une haute montagne» (Mt 17,1) afin d’accueillir d’une façon nouvelle, dans le Christ, en tant que fils dans le Fils, le don de la Grâce de Dieu: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le» (v.5). Ces paroles nous invitent à quitter la rumeur du quotidien pour nous plonger dans la présence de Dieu: Il veut nous transmettre chaque jour une Parole qui nous pénètre au plus profond de l’esprit, là où elle discerne le bien et le mal (cf. He 4,12) et affermit notre volonté de suivre le Seigneur.