A noter 9

Médaille dorée

  • Sts Vincent de Paul et Louise de Marillac : 350e année jubilaire (27 sept. 2009-2010) PRIÈRE.
  • LETTRE Médaille Miraculeuse, PDF des n° 59 à 81 (septembre 2010). N° gratuit sur demande (contact).
  • IL FAUT DIFFUSER la MÉDAILLE, la VIERGE MARIE NOUS le DEMANDE : FAITES-le, AIDEZ-NOUS à le FAIRE, rejoignez-nous à l’Association de la Médaille Miraculeuse.
  • Le 27 du mois, la messe de 12h30, en la Chapelle de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, est célébrée pour les membres vivants et défunts de l’Association par le Directeur national.
  • Le premier mardi du mois, le Directeur national assure, dans la Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, 140 rue du Bac, les messes et prédications de la neuvaine de 12h30, 15h30 et 18h30 aux intentions des membres de l’Association.

Humble comme Marie

En ce dimanche 29 août 2010, voici ce qu’a prononcé le pape Benoît XVI lors de  la prière de l’Angélus, à Castel Gandolfo.

En ce dimanche, les textes liturgiques mettent en évidence l’inestimable grandeur de l’humilité (Lc 14, 1.7-14). Se laissant instruire par la Sagesse divine, celui qui est humble dirige son regard vers Dieu et cherche la vérité en toute chose. Il aspire aussi à la beauté d’une vie authentique.

Chers amis, nous rappelons aussi aujourd’hui le martyre de saint Jean Baptiste, le plus grand des prophètes du Christ, qui a su se renier lui-même pour laisser la place au Sauveur. Il a souffert et il est mort pour la vérité. Demandons lui, et à la Vierge Marie, de nous guider sur le chemin de l’humilité pour devenir dignes de la récompense divine.

Confions à Marie, l’humble Servante du Seigneur et Mère du Verbe incarné, notre désir de marcher à la suite de son Fils.

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

Marie Reine

Très chers frères et soeurs!

Le calendrier liturgique d’aujourd’hui nous invite à honorer Marie sous le titre de «Reine». Ce titre de gloire complète en un certain sens l’image de Marie, que la liturgie nous a proposée dimanche dernier en la solennité de l’Assomption. En réalité, pour bien comprendre la prérogative royale de Marie, nous ne devons pas oublier qu’il existe un sens chrétien de la royauté, profondément distinct des images terrestres du pouvoir. Il s’agit d’une royauté de service et d’amour qui passe par la Croix (cf. Jn 18, 33-37), avant de resplendir dans la Résurrection.

Que la Vierge Marie, couronnée Reine, intercède pour nous et nous obtienne de l’imiter dans l’accomplissement fidèle de la volonté de Dieu sur terre, pour pouvoir La rejoindre un jour dans la Jérusalem céleste. Dans chaque situation de notre vie, invoquons-La avec confiance: «Reine de tous les saints, priez pour nous!».

JEAN-PAUL II ANGELUS Dimanche 22 août 1999

***

En la fête de la Maternité Divine de la Vierge Marie, le 11 octobre 1954,  le Pape Pie XII proclamait à Rome, par la Lettre Encyclique « Ad Cæli Reginam », l’institution de la fête concernant Sa Royauté Bienheureuse. La Vierge Marie, en même temps de Sa Royauté Toute-Puissante, est aussi la Reine du Ciel, la Reine des Anges et des Saints, la Reine de l’Église Pérégrinante et de l’Église Souffrante du Purgatoire…

« Que tous s’approchent avec une confiance plus grande qu’auparavant, du trône de miséricorde et de grâce de notre Reine et Mère, pour demander le secours dans l’adversité, la lumière dans les ténèbres, le réconfort dans la douleur et les larmes » ( le Pape Pie XII)

Voir la belle méditation du pape Benoît XVI lors de l’Angelus du 22 août 2010

diffusons-la!