L’AMOUR DU CŒUR DE JÉSUS

Deuxième jour du Triduum

L’AMOUR DU CŒUR DE JÉSUS

Ouverture: au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Ave Cor
Nous te saluons, Cœur très saint,
Nous te saluons, Cœur très doux,
Nous te saluons, Cœur très humble.
Nous te saluons, Cœur très pur,
Nous te saluons, Cœur donné sans réserve,
Nous te saluons, Cœur très sage,
Nous te saluons, Cœur très patient,
Nous te saluons, Cœur très obéissant.
Nous te saluons, Cœur très vigilant,
Nous te saluons, Cœur très fidèle,
Nous te saluons, Cœur bienheureux,
Nous te saluons, Cœur plein de miséricorde,
Nous te saluons, Cœur très aimant de Jésus et de Marie,
Nous t’adorons,
Nous te louons,
Nous te glorifions,
Nous te rendons grâce,
Nous t’aimons,
De tout notre cœur,
De toute notre âme,
Et de toutes nos forces,
Nous t’offrons notre cœur,
Nous te le donnons,
Nous te le consacrons,
Nous te le sacrifions,
Reçois-le, possède-le tout entier,
Purifie-le,
Éclaire-le,
Sanctifie-le,
En lui, vis et règne, maintenant, toujours et à jamais.
Amen.

Lecture

LE CŒUR DE JÉSUS EST UN FOYER D’AMOUR QUI PURIFIE, TRANSFORME ET DÉIFIE LES CŒURS

Le Cœur de Jésus est un foyer d’amour pour les hommes. Le très aimable Cœur de Jésus est un foyer d’amour très ardent pour nous: foyer d’amour qui purifie, d’amour qui illumine, d’amour qui sanctifie, d’amour qui transforme et d’amour qui déifie. D’amour qui purifie parce que c’est un foyer dans le- quel le cœur des saints se purifient plus que l’or dans la flamme ardente.

D’amour qui illumine parce qu’il dissipe les ténèbres de l’enfer qui couvre la terre, pour nous faire apercevoir les lumières splendides du ciel : «il nous a appelé des ténèbres à sa splendide lumière » (1 P. 2, 9).

D’amour qui sanctifie, qui détruit le péché dans nos âmes, pour établir en elles le règne de la grâce. D’amour qui transforme, qui transforme les serpents en colombes, les loups en agneaux, les bêtes en anges, les fils du démon en fils de Dieu, les fils de la colère et de malédiction en fils de grâce et de bénédiction. D’amour qui déifie, qui fait des hommes des dieux : «les faisant participer à la sainteté de Dieu, de sa miséricorde, de sa patience, de sa bonté, de son amour, de sa charité et de ses autres divines perfections : coparticipants de la nature divine» (2 P. 1, 4).

Divin amour de mon Jésus! Je me donne totalement à toi, purifie-moi, illumine-moi, sanctifie-moi, transforme-moi tout en Toi, afin que je sois tout amour pour mon Dieu.

Le foyer du Cœur de Jésus étend son action à tous les êtres. Le Cœur de Jésus est un foyer d’amour qui verse ses flammes et ses éclats en toutes parties et directions, vers le ciel et vers la terre et par tout l’univers; flammes et éclats qui embrasent les cœurs des Séraphins et qui font fondre tous les cœurs de la terre si la glace redoutée n’empêche pas tout. Ces feux divins transforment tous les cœurs de ceux qui aiment en ciel, en d’autres fournaises d’amour pour Celui qui est tout amour envers eux.

Toutes les créatures de la terre, jusqu’aux plus insensibles, les inanimées, les irrationnelles, ressentent les effets des bontés ineffables de ce Cœur magnanime et nous ne déteste rien de ce qui a été fait et ne hait rien sinon le péché qui n’est certainement pas son œuvre. Il professe un amour spécial et extraordinaire pour les hommes bons et mauvais, amis et ennemis. Précisé- ment pour les mauvais et les pervers, pour les pécheurs il fait montre d’une charité si ardente que tous les torrents et déluges des eaux de ses péchés ne peu- vent l’éteindre.

Une preuve de cela est qu’il n’y a pas un moment qui passe sans qu’il cesse de faire toutes sortes de faveurs et de bontés, naturelles ou surnaturelles, corporelles ou spirituelles jusqu’au moment où on n’y pense plus sauf à l’offenser, l’outrager avec des péchés plus graves. Les divines flammes du très bénin Cœur de Jésus arrivent jusqu’aux ténèbres profondes de l’enfer, se déversant sur les démons et les réprouvés, leur conservant l’être, la vie et les perfections naturelles avec lesquelles il les a fait naître au moment de la création, s’abstenant de châtier selon la gravité des offenses commises par leurs péchés ceux que, certainement, la divine Justice pourra châtier avec une rigueur plus grande que celles qu’elles emploient: «et il n’y a personne pour échapper au feu de son ardeur» (Ps. 18, 7).

Feux et flammes sacrée du Cœur adorable de mon Sauveur! Déverse-toi sur moi et sur mon cœur et sur le cœur de tous mes frères nous transformant en au- tant de foyers d’amour comme celui de mon très aimable Jésus!

Ardeur admirable de l’amour du Cœur de Jésus. Imagine que toute la charité, toute l’affection toutes les tendresses et délicatesses qui ont été, sont et seront et qui pourraient exister dans tous les cœurs que la toute-puissance de Dieu pourrait former, arrivent à se fonder en un seul cœur suffisamment grand pour pou- voir les contenir. Tout cela ne pourrait-il pas constituer un foyer inimaginable? Tu dois savoir que tous les feux et flammes de ce foyer ne cesseront d’être sinon une parcelle insignifiante de l’amour immense qui décore le très aimable Cœur de Jésus jusqu’au notre.

Foyer incomparable! Qui me donnerait la grâce de me plonger dans ce foyer ardent et impossible éteindre? Mère de Jésus! Anges, saints et saintes de Jésus! Je me donne à vous tous et à chacun de vous en particulier ; je vous donne aussi à tous mes frères et toutes mes sœurs et à tous les habitants de toute la terre, pour qu’ils nous jettent dans les plus ardentes flammes de ce foyer céleste!

Aide divine! Foyer immense et désiré! C’est une paille insignifiante qui te demande humblement et avec grande urgence la faveur d’être immergée, abimée, consumée, dévorée et annihilée par les feux de ton action dévorante et toute puissante! Feu qui brule toujours sans rien éteindre ; amour qui brules toujours et jamais te refroidit, brule-moi entièrement pour que je t’aime entièrement!

LITANIES DU SACRE CŒUR page 2

Oraison finale

Cœur admirable de Jésus, nous t’offrons nos cœurs : imprime en eux, si telle est ta volonté, une participation de cette divine semence, afin que s’accomplisse en nous cet ordre du divin maître :
«qu’ils soient parfaits, comme l’est leur Père des cieux” (Mt. 5, 48). Amen.

Pour la méditation personnelle et/ou communautaire : Quel pas vais-je faire pour me laisser incendier par le foyer d’amour du Cœur de Jésus? Comment j’expérimente dans ma vie spirituelle la présence amoureuse du foyer d’amour du Cœur de Jésus? Comment je réponds à l’action de Jésus qui désire diviniser et purifier mon cœur?