neuvaine à Saint Joseph, premier jour

(du 11 au 19 mars)

Saint Joseph au centre du cimetière de Saint Sigismond (49)

Cette neuvaine est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite. Prière en laquelle nous demandons l’intercession de saint Joseph, qui s’adresse à Dieu, qui répond aux appels du Christ Jésus:

« Demandez, et l’on vous donnera… frappez, et l’on vous ouvrira… » (Mat. 7,7 – Luc 11,9) ;

« Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez » (Mat. 21,22) ;

« Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai » (Jean 14,13) ;

« Ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom » (Jean 16,23).

Les témoignages abondent en toute l’histoire de l’Église qui montrent que Dieu se laisse toucher par cette forme de prière.

La discrétion extrême avec laquelle Joseph accomplit le rôle que Dieu lui avait confié met encore davantage en évidence sa foi, qui consista à se placer toujours à l’écoute du Seigneur, en cherchant à comprendre sa volonté, afin d’obéir à celle-ci de tout son cœur et de toutes ses forces.

C’est pourquoi l’Évangile le définit comme un homme « juste » (Mt 1, 19).

En effet, le juste est une personne qui prie, qui vit de la foi et qui cherche à accomplir le bien en chaque circonstance concrète de la vie. » Jean Paul II, Angélus du 17 mars 2002.

Nous allons donc nous tourner vers saint Joseph pendant neuf jours. D’une part pour méditer sur ses vertus et grandir dans celles-ci, d’autre part pour demander sa puissante intercession.

11 MARS, PREMIER JOUR DE LA NEUVAINE :

SAINT JOSEPH, MÉMOIRE DU PÈRE

– Je crois en Dieu…

« Joseph fit comme l’Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son Épouse; et sans qu’il l’eût connue, elle enfanta un ils, auquel il donna le nom de Jésus. » (Mt 1,24)

Tout arbre a ses racines propres, et chaque arbre donne un fruit qui lui est propre. Mais tout arbre ne se développe pas n’importe où, n’importe comment ! Chaque terre a une consistance, une composition plus riche qu’une autre terre.

Il en est de même de notre filiation : « Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham » (Mt 1,1)

« Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie de laquelle naquit Jésus, que l’on appelle Christ. » (Mt 1,16)

Joseph est mémoire du Père, il reconnaît la voix du Père, se lève la nuit, se retire en Égypte :

« D’Égypte j’ai appelé mon fils » (Os 11,1).

Puis il revient au pays d’Israël :

« De toi sortira un chef qui sera pasteur de mon peuple Israël » (Mi 5,1).

Joseph permet donc que s’accomplisse l’oracle des prophètes :

« Lorsqu’ils eurent accompli tout ce qui était conforme à la Loi du Seigneur» (Lc 2,39a)

et « chaque année ses parents se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque » (Lc 2,41).

A l’image de Joseph, puissions-nous vivre nos vies dans l’écoute et le respect de nos pères et mères de la terre afin de faire mémoire de notre créateur au-delà de nos familles humaines.

Ce matin, disons avec saint Joseph :

« Je te fiance à moi pour toujours. Je te fiance à moi pour la justice et le droit, par la grâce et la miséricorde, je te fiance à moi par la fidélité, et toi, tu connaîtras le Seigneur. » ( Os 2,21-22 )

Fils et fille d’homme et de femme, nous nous reconnaissons en fils de Dieu par Jésus-Christ. Nous pouvons dire la prière de Jésus : Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi pêcheur

Prions :

Joseph, comme tu étais le père sur terre de Jésus, je te prends aussi pour père et pour modèle. Je te prie assidument pour que tu viennes à mon secours et prennes ma défense. J’ai besoin de ta protection puissante pour traverser ces temps difficiles. Je me rappelle ta totale soumission au Vouloir de Dieu. Apprends-moi à dire avec un véritable esprit de foi « Que ta Volonté soit faite, ô Seigneur ! ». Je te demande saint Joseph de multiplier cette invocation autant de fois qu’il y a d’hommes, en les rendant tous dociles au Divin Vouloir. Que la force et le courage puissent abonder pour tous ceux qui travaillent à édifier un monde de sagesse selon l’Évangile.

O Saint Joseph, je désire, moi aussi, participer à ce mystère salvifique, pour que le Dieu de l’Incarnation puisse habiter en moi et que je puisse être fidèle à tous ses projets. A ton image, saint Joseph, que je vive ma vie dans l’écoute et le respect de tous ceux et celles que je rencontre. Aide-moi à me recevoir comme fils et fille du Père.

– Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé ; le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux ; vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale Épouse est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours, et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen

– Notre Père – 10 Je vous salue Marie – Gloire au Père…

D’après la Lettre aux Amis des Frères Carmes Déchaux