neuvaine à Saint Joseph, septième jour

17 MARS, SEPTIÈME JOUR :

SAINT JOSEPH, PROTECTEUR DE L’ÉGLISE

– Je crois en Dieu…

« Après leur départ, l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends l’enfant et sa mère et fuis en Egypte » (Mt 2,13a)

L’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends l’enfant et sa mère, et reviens au pays d’Israël » (Mt 2,19b et 20a)

La sainte Église a pour mission particulière de diriger le corps mystique de Jésus, dont les fidèles sont les membres, de garder le corps réel et eucharistique du Sauveur dont elle a reçu le dépôt sacré, de maintenir et de faire croître la vie divine de Jésus dans les âmes. Mais n’est-ce pas là toute la vie de Joseph. Pourrait-on trouver parmi les hommes un meilleur modèle ? Ainsi, saint Joseph, gardien de l’Agneau, est devenu par la grâce du Père le gardien de l’Église.

Prions :

Pie IX a été le pontife choisi par Dieu pour donner à la gloire de Joseph un nouvel éclat. Il a décrété le 8 décembre 1870 que saint Joseph serait regardé et invoqué comme le « Patron de l’Église catholique. »

Saint Joseph, tendre époux de l’Épouse de Dieu, avec Marie, tu partageas les peines et les joies de la vie pour mieux garder l’Agneau de Dieu et le faire grandir. Saint Joseph, enseigne-moi à respecter l’Église, à lui être toujours obéissant(e), fidèle dans l’Eucharistie et dans la prière. Que je lui témoigne toujours mon amour inconditionnel.

– Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé ; le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux ; vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale Epouse est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours, et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen

– Notre Père – 10 Je vous salue Marie – Gloire au Père…