Neuvaine de la Présentation du Seigneur 5

Giovanni Bellini (environ 1430 - 1516) La Présentation au Temple Vers 1460L’approche de la fête de la Présentation de Jésus au Temple (2 février) nous invite à nous en remettre au Père des cieux, à sa volonté, comme a pu le faire Jésus, porté par ses parents Marie et Joseph. Pour préparer cette fête, vivons intensément du 25 janvier au 2 février la neuvaine de prière à l’Enfant-Jésus. Pour nous, associés de la Médaille Miraculeuse, elle sera source de grandes grâces et de croissance dans la vie spirituelle.

CINQUIÈME JOUR (29 JANVIER)

Le jour prescrit par la loi étant arrivé, Marie se rendit au Temple de Jérusalem, accompagnée de Joseph, portant son Fils entre ses bras : elle y offrit, comme pauvre, deux pigeonneaux; en même temps elle fit l’offrande de ce fils, qu’elle racheta ensuite en donnant ta somme prescrite. Jusque-là, il n’y avait rien de remarquable aux yeux des hommes; mais aux yeux de Dieu rien n’était plus grand ni plus digne. Jésus, sous la forme d’un enfant s’offrait lui-même à son Père; sa Mère, quoique vierge et sans tache, se confondait avec les femmes ordinaires ; le Rédempteur des hommes, racheté lui-même, s’engageait à mourir un jour sur la croix ; la plus tendre des mères offrait elle-même le plus aimable de tous les fils, consentant dès lors à tout ce qu’il devait souffrir dans la suite, et ne le rapportant chez elle que pour le nourrir jusqu’ au temps de son sacrifice : aussi Dieu, qui connaissait tout le prix de cette offrande, voulut qu’elle fût signalée par des merveilles.

***

1. Je Te contemple, Ô Rédempteur très doux, revêtu d’un manteau de pourpre, ton habit royal. Il me parle de sang ; ce Sang que Tu as versé pour moi. Fais, ô Jésus-Enfant, que je n’oublie jamais Ton sacrifice et que je ne refuse pas de le vivre avec Toi et pour Toi.

2. Pater, Ave, Gloria

3. Par Ta Divine Enfance, Ô Jésus, accorde-moi la grâce que je Te demande (la dire ici) si elle est conforme à Ta Volonté et à mon vrai bien. Ne regarde pas ma faiblesse mais ma foi et Ta Miséricorde infinie.

Sixième jour de la neuvaine