Juin, mois du Sacré-Coeur

C’est le pape Clément XIII qui a institué officiellement la fête du Sacré-cœur le 6 février 1765. C’est une solennité dans le calendrier liturgique fixé par le concile Vatican II.

Pourquoi le mois de juin est-il tout entier consacré à l’adoration du Sacré Cœur du Christ ? Nous devons cette dévotion à l’audace et la foi d’Angèle de Sainte Croix, une jeune élève de Notre-Dame-des-Oiseaux, rue de Sèvres, vers 1860. Le couvent de la rue de Sèvres (Chanoinesses de Saint-Augustin) avait une grande dévotion au Sacré-Cœur et Angèle, grande élève, eut l’intuition de demander à l’archevêque de Paris de consacrer le mois de juin au Sacré-Cœur, comme le mois de mai l’était pour Marie depuis longtemps déjà. Cela a été accepté par l’archevêque et institué quelques années plus tard par le pape pour l’Église universelle.

Jean-Paul II, lors de son audience donnée le mercredi 20 juin 1979,  a exprimé son amour du Cœur du Christ. « La liturgie de l’Église va célébrer, en esprit d’adoration et avec un amour particulier, le mystère du « Cœur du Christ ». Anticipant cette fête, je désire donc, dès aujourd’hui, tourner avec vous le regard vers le mystère de ce cœur  […] On sait que le mois de juin est particulièrement consacré au divin Cœur, au Cœur sacré de Jésus. Nous lui exprimons notre amour et notre adoration par la litanie dont chacune des invocations a une richesse théologique particulièrement profonde. Je désire donc m’arrêter avec vous, ne serait-ce que brièvement devant ce Cœur vers lequel se tourne l’Église en tant que communauté de cœurs humains ».

Voir les liens suivants :

Litanie du Sacré-Cœur

O Dieu, notre Père des cieux, PRENDS PITIÉ DE NOUS
O Dieu, Fils Rédempteur du monde, PRENDS PITIÉ DE NOUS
O Dieu, Esprit Saint, PRENDS PITIÉ DE NOUS
O Dieu, unique Trinité Sainte, PRENDS PITIÉ DE NOUS
Cœur du Christ, Fils du Père éternel, NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ formé par le Saint Esprit
dans le sein de la Vierge Marie,  »
Cœur du Christ, uni substantiellement au Verbe de Dieu,  »
Cœur du Christ, Temple saint de Dieu,  »
Cœur du Christ, Tabernacle du Très-Haut,  »
Cœur du Christ, en qui réside la plénitude de la divinité,
Cœur du Christ, Fournaise ardente de charité,  »
Cœur du Christ, avide de faire la volonté du Père,  »
Cœur du Christ, en qui le Père se complait,  »
Cœur du Christ, Sanctuaire de la justice et de l’amour,  »
Cœur du Christ, blessé par ceux que tu voulais sauver NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ, abandonné par tes amis,  »
Cœur du Christ, broyé à cause de nos péchés,  »
Cœur du Christ, agonisant jusqu’à la sueur de sang,  »
Cœur du Christ, obéissant jusqu’à la mort,  »
Cœur du Christ, dont le sacrifice nous sauve,  »
Cœur du Christ, ouvert par la lance,  »
Cœur du Christ, dont l’Esprit d’Amour se répand sur nous,
Cœur du Christ ressuscité et source de notre vie, NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ par qui nous est communiqué l’Esprit,  »
Cœur du Christ, Source de lumière et de tout Amour,  »
Cœur du Christ, en qui tous les cœurs se rencontrent,  »
Cœur du Christ, Bienveillant pour ceux qui t’invoquent,
Cœur du Christ, Salut de ceux qui espèrent en toi,  »
Unis à ceux qui ne te connaissent pas, NOUS TE PRIONS
Unis à ceux qui te cherchent avec droiture,  »
Unis à ceux qui ont perdu confiance en Toi,  »
Unis à ceux que la souffrance a éloigné de Toi,  »
Unis à tous les peuples de la terre,  »
avec le Saint Père, les évêques, les prêtres,
les consacrés et tous les chrétiens. »

JÉSUS, DOUX ET HUMBLE DE CŒUR,
RENDS NOTRE CŒUR SEMBLABLE AU TIEN.

St Matthieu
11,28. Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et Je vous soulagerai.
11,29. Prenez Mon joug sur vous, et recevez Mes leçons,
parce que Je suis doux et humble de coeur,
et vous trouverez le repos de vos âmes.
11,30. Car Mon joug est doux, et Mon fardeau léger.