PRÉSENTATION DE LA VIERGE MARIE

Présentation de Marie - La Roche du Theil (35)Quelques jours avant le début de l’Avent, l’Église fête la Présentation de la Vierge Marie au Temple (21 Novembre).

Il est juste, au début du temps de préparation à Noël, que notre pensée se porte vers la Mère de Dieu, dont l’humble et silencieuse attente doit être modèle de notre propre attente pendant l’Avent. En nous rapprochant de Marie par notre prière, notre docilité, notre pureté, nous formons en nous Celui qui va naître.

Quel touchant symbole : Marie, toute petite enfant, présentée au Temple de Jérusalem pour y vivre ! Et nous pouvons en tirer les plus profonds enseignements spirituels, développés en deux thèmes principaux.

D’abord la sainteté de Marie. La petite enfant, séparée du monde et introduite au Temple pour y demeurer, évoque l’idée d’une vie séparée, consacrée, «présentée au Temple», une vie d’intimité avec Dieu : «Aujourd’hui la Toute Pure et toute sainte entre dans le Saint des Saints». L’Église fait ici une allusion spéciale à la virginité, mais toute vie humaine, en diverses mesures, peut être une vie «présentée au Temple», une vie sainte et pure avec Dieu.

Le deuxième thème est la comparaison entre le Temple de pierre et le Temple vivant : «Le Temple très pur du Sauveur… est conduit(e) aujourd’hui dans la maison du Seigneur, apportant avec elle la grâce de l’Esprit divin». Marie, qui portera l’Homme-Dieu en son sein, est un temple plus sacré que le sanctuaire de Jérusalem ; et lorsque ces deux temples se rencontrent, c’est le temple vivant qui sanctifie le temple bâti.

La supériorité du temple vivant sur le temple de pierre est vraie d’une manière spéciale de Marie, parce qu’elle est l’instrument de l’Incarnation. Mais, d’une manière plus générale, cela est vrai de tout homme uni à Dieu : «Ne savez-vous que vous êtes le temple de Dieu ? ( 1 Co 3,16) … Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit ? ( 1 Co 6,19)»

Si notre âme est temple où Dieu veut demeurer, il est bon que Marie y soit «présentée» et que nous ouvrions à Marie notre âme, notre temple personnel. Et puisque l’Église entière, toute l’assemblée des fidèles, est corps du Christ et Temple de Dieu, prenons la fête d’aujourd’hui comme la Présentation de Marie dans ce Temple, la sainte Église universelle, l’Église catholique qui rend aujourd’hui hommage à Marie.

D’après «L’An de grâce du Seigneur», par un moine de l’Église d’Orient, Éditions An-Nour.

Répandue en Occident au 14e siècle, la présentation de Marie nous est connue initialement par les évangiles apocryphes (le Protévangile de Jacques du 2e siècle et l’évangile du Pseudo-Matthieu du 6e siècle). Dans les Églises d’Orient, c’est la fête de l’Entrée de la Vierge Marie au Temple.