Archives de catégorie : Méditation

sur un aspect de spiritualité : Christ, Vierge Marie, Église dans le monde…

Neuvaine de la Transfiguration 5

Cinquième jour de la neuvaine – Construction de l’Église universelle

Transfiguration détail vitrail Saint Pierre Plogonnec Bretagne
Transfiguration détail vitrail Saint Pierre Plogonnec Bretagne

Pierre voudrait se fixer dans la béatitude de la Transfiguration. Il suggère à Jésus la construction de trois tentes. Ainsi un fidèle, au début de sa vie spirituelle, désire prolonger les «consolations», les moments de douceur intime. Jésus laisse sans réponse la suggestion de Pierre.

Ni aux premiers disciples, ni à nous mêmes il n’est permis de se soustraire aux durs travaux de la pIaine et de s’établir dès maintenant dans une paix qui n’appartient qu’à la vie future.

Avant de jouir de cette paix et de cette gloire, il faut travailler, il faut pâtir.

Si tu étais resté avec ton maître sur la montagne, ô Pierre, les promesses qui t’ont été faites n’auraient pas eu d’effet : tu n’aurais pas été l’introducteur au royaume des cieux ; le ciel n’aurait pas été ouvert au larron ; la tyrannie de la mort n’aurait pas été détruite ; l’enfer n’aurait pas rendu sa proie ; les patriarches n’auraient pas été délivrés des enfers ; la nature humaine n’aurait pas été revêtue de l’immortalité.

Transfiguration vitrail entier Plogonnec Bretagne
Transfiguration vitrail entier Plogonnec Bretagne

Le Seigneur a des desseins plus grands que ceux que tu formes toi-même : il t’a proposé, non la construction de trois tentes, mais la construction de l’Eglise universelle. Ce que tu voulais faire, ce sont tes disciples qui le feront et qui construiront sur cette montagne trois temples en l’honneur du Christ, de Moïse et d’Elie

(Saint Jean Damascène : Homélie sur la Transfiguration, 16).

Alors oui, faisons-lui confiance, même si, comme les trois disciples, nous ne savons pas encore ce que signifie « ressusciter ».

Nous t’en prions, Seigneur, que ta lumière vienne illuminer nos vies ! Que ta Parole nous rende capables de revenir vers toi, de tout notre cœur ! Que ton Esprit nous révèle le sens de toute chose et nous cheminerons vers toi dans l’intelligence de la foi, Dieu fidèle pour les siècles des siècles.

Seigneur Jésus, enseigne-nous à te prier et à te connaître intimement. Ouvre nos cœurs à ta parole et à tes promesses.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Ta transfiguration révèle ta lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes

Accueillir Jésus et nous aimer avec gratuité et sans calcul

Accueillir Jésus et nous aimer avec gratuité et sans calcul

Lors de la prière de l’Angélus ce dimanche, le Pape François a médité sur l’Évangile selon Saint Jean : «le Seigneur désire une relation d’amour avec nous». Un amour à placer avant tout.

 

PAPE FRANÇOIS

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre
dimanche 1er août 2021

______________________

Chers frères et sœurs, bonjour!

La scène d’ouverture de l’Évangile, dans la liturgie d’aujourd’hui (cf. Jn 6, 24-35), nous présente des bateaux qui se dirigent vers Capharnaüm : la foule va chercher Jésus. On pourrait penser que c’est une très bonne chose, pourtant l’Évangile nous enseigne qu’il ne suffit pas de chercher Dieu, il faut aussi se demander pourquoi on le cherche.

En effet, Jésus affirme : « Tu me cherches non parce que tu as vu des signes, mais parce que tu as mangé ces pains et que tu as été rassasié » (v. 26). En effet, on avait assisté au prodige de la multiplication des pains, mais on n’avait pas saisi le sens de ce geste : on s’était arrêté au miracle extérieur, on s’était arrêté au pain matériel : là seulement, sans aller plus loin, à le sens de cela.

Voici donc une première question que nous pouvons tous nous poser : pourquoi cherchons-nous le Seigneur ? Pourquoi est-ce que je cherche le Seigneur ? Quelles sont les raisons de ma foi, notre foi ? Nous devons discerner cela, car parmi les nombreuses tentations que nous avons dans la vie, parmi les nombreuses tentations, il y en a une que nous pourrions appeler tentation idolâtre.

C’est ce qui nous pousse à chercher Dieu pour notre propre usage et consommation, pour résoudre des problèmes, pour avoir, grâce à Lui, ce que nous ne pouvons obtenir par nous-mêmes, par intérêt. Mais ainsi la foi reste superficielle et aussi – je me permets le mot – la foi reste miraculeuse : on cherche Dieu pour se nourrir et puis on l’oublie quand on est rassasié.

Au centre de cette foi immature il n’y a pas de Dieu, il y a nos besoins. Je pense à nos intérêts, à beaucoup de choses… Il est juste de présenter nos besoins au cœur de Dieu, mais le Seigneur, qui agit bien au-delà de nos attentes, souhaite vivre avec nous avant tout une relation d’amour.

Et le véritable amour est altruiste, il est gratuit : vous n’aimez pas recevoir une faveur en retour ! C’est l’intérêt ; et plusieurs fois dans la vie nous sommes intéressés.

Une deuxième question peut nous aider, celle que la foule pose à Jésus : « Que devons-nous faire pour faire les œuvres de Dieu ? (v. 28). C’est comme si les gens, provoqués par Jésus, disaient : « Comment purifier notre recherche de Dieu ? Comment passer d’une foi magique, qui ne pense qu’à ses propres besoins, à une foi qui plaît à Dieu ? ».

Et Jésus montre la voie : il répond que l’œuvre de Dieu est d’accueillir Celui que le Père a envoyé, c’est-à-dire de s’accueillir lui-même, Jésus, ce n’est pas ajouter des pratiques religieuses ou observer des préceptes particuliers ; c’est accueillir Jésus, c’est l’accueillir dans la vie, c’est vivre une histoire d’amour avec Jésus, c’est lui qui purifiera notre foi. Seuls, nous ne pouvons pas.

Mais le Seigneur désire une relation d’amour avec nous : avant les choses que nous recevons et faisons, il y a Lui à aimer. Il y a avec lui une relation qui dépasse la logique de l’intérêt et du calcul.

C’est vrai à l’égard de Dieu, mais c’est aussi vrai dans nos relations humaines et sociales : lorsque nous recherchons avant tout la satisfaction de nos besoins, nous risquons d’utiliser les personnes et d’exploiter les situations à nos fins. Combien de fois avons-nous entendu d’une personne : « Mais celle-ci utilise des gens et puis ils oublient ». Utiliser les gens pour votre propre profit : c’est mauvais.

Et une société qui se concentre sur les intérêts plutôt que sur les gens est une société qui ne génère pas de vie. L’invitation de l’Évangile est la suivante : plutôt que de nous préoccuper uniquement du pain matériel qui nous nourrit, nous accueillons Jésus comme pain de vie et, à partir de notre amitié avec lui, nous apprenons à nous aimer les uns les autres. Gratuit et sans calculs.

Aimez gratuitement et sans calculs, sans utiliser les gens, avec gratuité, avec générosité, avec magnanimité.

Prions maintenant la Sainte Vierge, Elle qui a vécu la plus belle histoire d’amour avec Dieu, de nous accorder la grâce de nous ouvrir à la rencontre avec son Fils.

_________________________________

Après l’Angélus

Chers frères et sœurs,

J’adresse cordialement mon salut à vous tous, fidèles de Rome et pèlerins de divers pays.

Je souhaite à tous un bon dimanche et un paisible mois d’août… Trop chaud, mais c’est paisible ! N’oubliez pas de prier pour moi. Bon déjeuner et au revoir !


Copyright © Dicastero per la Comunicazione – Libreria Editrice Vaticana

Neuvaine de la Transfiguration 4

Quatrième jour de la neuvaine – Jésus parle de sa Passion prochaine

Transfiguration vitrail cathédrale de Chartres 28 France
Transfiguration vitrail cathédrale de Chartres 28 France

Moise et Élie s’entretiennent avec Jésus de sa Passion prochaine. Cet aspect de la Transfiguration n’est, en général, pas assez remarqué. On ne peut pas, dans la vie de Jésus, séparer les mystères glorieux des mystères douloureux.

C’est au moment où Jésus se prépare à sa Passion qu’il est transfiguré. Nous n’entrerons dans la joie de la Transfiguration que si, dans notre propre vie, nous acceptons la croix.

Il voulait leur montrer qu’il avait pouvoir sur la vie et sur la mort, qu’il commandait au ciel et à la terre.

Quels beaux exemples apportaient aussi ces deux hommes, pour encourager les apôtres à pratiquer la doctrine qu’il leur avait prêchée, la doctrine du sacrifice !

L’un et l’autre avaient su sacrifier leur vie pour la retrouver. L’un et l’autre avaient su résister avec fermeté et constance aux tyrans, l’un à Pharaon, l’autre à Achaz, et cela pour un peuple ingrat et indocile.

Tous deux avaient vécu dans la pauvreté. Tous deux avaient accompli de grands prodiges.

Jésus veut les donner en modèle à ceux qu’il établit les chefs du peuple nouveau ; il veut que dans le gouvernement des âmes, ils aient le zèle d’Élie et la douceur de Moïse. Sans doute, Élie avait fait tomber le feu du ciel sur les prévaricateurs, et un jour ses apôtres s’en souvenant lui diront : Veux-tu que nous fassions descendre le feu du ciel sur tes adversaires ? Mais il leur rappellera, qu’ils sont appelés à une justice plus parfaite.

(Saint Jean Chrysostome : homélie LVI sur l’Évangile selon saint Matthieu, 2).

Voilà le point crucial : la transfiguration est l’anticipation de la résurrection, mais celle-ci présuppose la mort.

Jésus manifeste aux apôtres sa gloire, pour qu’ils aient la force d’affronter le scandale de la croix, et comprennent qu’il faut passer à travers beaucoup de souffrances pour arriver au Royaume de Dieu.

En se montrant transfiguré, Jésus voulait prémunir ses disciples contre le scandale de la Croix, et en leur faisant apparaître un rayon de sa gloire cachée, les empêcher d’être troublés par les humiliations de cette Passion, à laquelle il se portait volontairement.

Avec une sagesse non moins haute, il constituait l’espérance de son Église, de façon que le Corps du Christ connaisse quelle transformation devait se faire en lui, et que les membres se mettent à espérer cette gloire dont il disait, en parlant des splendeurs de son avènement : Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de mon Père

(Saint Léon le Grand : sermon LI 3)

Sans la lumière de l’esprit que tu nous avez rendue, comme tu le fais à chaque fois que nous nous réveillons, nous ne comprendrions pas que nous pouvons faire de nouveaux progrès dans notre connaissance de toi, notre Dieu de Gloire.

Gloire et louange à notre Dieu, éblouissant de sainteté!

Ta transfiguration révèle ta lumière qui veut se donner aux hommes.

Prières quotidiennes