Archives de catégorie : Billet

sur la Médaille Miraculeuse, l’Église dans le monde

Sainte Thérèse de Lisieux

Sainte Thérèse de Lisieux
Sainte Thérèse de Lisieux

Aujourd’hui mémoire de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, carmélite et docteur de l’Église.

Fille des bienheureux Louis et Zélie Martin, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face est née en 1873 en France. Le décès de sa mère, alors qu’elle a 4 ans, la blesse profondément. Totalement guérie et convertie à Noël 1886, elle devint à 15 ans religieuse carmélite à Lisieux, épouse du Christ comme elle le dit elle-même, pour sauver les âmes et prier pour les prêtres.

Elle vécut ses douloureuses souffrances physiques et spirituelles en union à la Passion de Jésus et dans une foi héroïque, jusqu’à sa mort à 24 ans. Docteur de l’Église et Patronne des Missions, Thérèse s’est offerte totalement à l’Amour miséricordieux, voulant être l’amour au cœur de l’Église.

Son œuvre, Histoire d’une âme, est un lumineux commentaire de l’Évangile vécu à la lumière de la science de l’amour. L’amour a un Visage, un Nom, c’est Jésus ! Inséparable de l’Évangile, l’Eucharistie est le Sacrement de l’Amour divin.

L’amour était comme le souffle ininterrompu de l’âme et le battement du cœur de la petite Thérèse. Chers amis, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus est un guide pour tous, particulièrement pour les théologiens. Experte de la scientia amoris, elle nous enseigne que la voie de la sainteté est toute de confiance et d’amour.

Confiance comme celle de l’enfant qui s’abandonne entre les mains de Dieu, inséparable de l’engagement fort, radical du véritable amour, qui est un don total de soi, pour toujours, comme le dit la sainte en contemplant Marie : « Aimer c’est tout donner, et se donner soi-même » (Pourquoi je t’aime, ô Marie, P 54/22).

Ainsi Thérèse nous indique à tous que la vie chrétienne consiste à vivre pleinement la grâce du Baptême dans le don total de soi à l’Amour du Père, pour vivre comme le Christ, dans le feu de l’Esprit Saint, Son propre amour pour tous les autres.

N’ayez pas peur d’imiter sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ! La vie chrétienne consiste vraiment à vivre pleinement la grâce du baptême dans le don total de soi à l’amour du Père, pour manifester comme le Christ, dans le feu de l’Esprit Saint, son amour pour les autres.

D’après le condensé de la catéchèse sur Sainte Thérèse de Lisieux prononcée par le pape Benoît XVI, le mercredi 6 avril 2011, au cours de l’audience générale au Vatican,  Place saint-Pierre.

© Copyright du texte original plurilingue : Libreria Editrice Vaticana

prière :  » je voudrais chanter Marie pourquoi je t’aime »

Notre mois du Rosaire

Notre mois du Rosaire

Après mai, octobre est le second mois marial de l’année. Tout au long de ce mois, l’Église invite les fidèles à réciter le chapelet, dont le cycle complet s’appelle le Rosaire.

le 7 octobre a lieu la Journée mondiale du Rosaire qui unit dans la prière des centaines de milliers de fidèles à travers le monde. Le 7 octobre,  Notre-Dame du Rosaire est fêtée par l’Église. Le Pape Pie V institua cette fête en 1573, pour remercier Marie de la victoire de Lépante (1571).

Rosaire - Jean-Paul II Vatican | DR
Rosaire – Jean-Paul II Vatican | DR

« Le Rosaire est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. Dans cette prière nous répétons de multiples fois les paroles de l’Archange et Élisabeth à la Vierge Marie. Toute l’Église s’associe à ces paroles. Cette prière si simple et si riche, de tout cœur, je vous exhorte à la réciter. » (Jean-Paul II, Angélus, 29-10-1978)

« Le Rosaire est la contemplation du Christ dans ses mystères, en union intime avec la Très Sainte Vierge Marie. » (Jean-Paul II, Angélus, 14-10-2001)

« Par le Rosaire, nous méditons la vie de Jésus pour l’aimer et le suivre », affirme Benoît XVI qui a invité à réciter le Chapelet pour la paix dans les familles et pour la paix dans le monde. « C’est la consigne que la Vierge a laissée dans ses différentes apparitions. » (Benoît XVI, Angélus, 13-10-2007)

« La prière avec Marie, en particulier le Rosaire – écoutez bien : le Rosaire. Est-ce que vous priez le Rosaire tous les jours ? Je ne sais… [la foule : Oui !] C’est sûr ? Et bien la prière avec Marie, en particulier le Rosaire a aussi cette dimension « agonistique », c’est-à-dire de lutte, une prière qui soutient dans la bataille contre le malin et ses complices. » (Pape François, messe 15 aout 2013)

Notre Bienheureuse Mère nous remplit d’espoir pour l’avenir ! La récompense de Marie pour la vie qu’elle a menée fut d’atteindre Dieu lui-même. Elle nous invite à prier avec espoir et confiance pour que nous puissions nous aussi atteindre Dieu, un jour, comme elle l’a fait. La prière et l’action font partie de la vie de Marie. Qu’elles fassent partie de votre vie aussi, surtout en ce mois d’octobre, mois du Rosaire !

Connaissez-vous quelqu’un qui a besoin de prières et d’espérance, un fils ou une fille qui a perdu un emploi, une famille qui a perdu une maison ou un appartement par éviction, ou un ami souffrant de dépression ou de désespoir ? Priez pour eux avec nous qui vous représentons ici au Sanctuaire de la Vierge en ce mois du Rosaire.

Notez une intention que nous porterons près de notre sainte Mère, et même envoyez-nous vos intentions de prière pour vous rappeler à notre messe de ce premier mardi, premier jour d’octobre, à celle du 7 octobre, fête de Notre Dame du Rosaire, ou à celles à venir. Partagez l’espoir de  Marie dans vos actions, dans vos activités.

Nous vous remercions encore pour votre généreux soutien à l’Association de la Médaille Miraculeuse. Que Notre-Dame fasse pleuvoir sur vous ses grâces de sa place qui est  près de Dieu, Père, Fils et Esprit-Saint dans le Ciel !

la prière du Rosaire

Saints Michel, Gabriel et Raphaël

Saints Michel, Gabriel et Raphaël

L’Église célèbre les trois archanges dont la sainte Écriture révèle les missions et qui, jour et nuit au service de Dieu, contemplent sa face et ne cessent de le glorifier. (Martyrologe romain)

Saint Michel terrassant le Diable par Francisque Duret -Fontaine Saint-Michel de Paris.
Saint Michel terrassant le Diable par Francisque Duret -Fontaine Saint-Michel de Paris.
Annonciation - Fra Angelico 1387-1455 Tempera sur bois Florence
Annonciation – Fra Angelico 1387-1455 Tempera sur bois Florence
Saint Raphaël et Tobie |O.D.M pinxit
Saint Raphaël et Tobie |O.D.M pinxit

Saint Michel, Saint Gabriel et saint Raphaël. Les anges, serviteurs et envoyés de Dieu, sont très présents dans la Bible, depuis celui qui réconforte Agar au désert (livre de la Genèse 16. 7) jusqu’à celui qui mesure la Jérusalem céleste (Apocalypse 21. 17).

Parmi eux, trois sont particulièrement personnifiés. Ce sont des archanges, comme des chefs des anges, selon les termes de saint Paul (1ère Thessaloniciens 4. 16) et de Jude (Jude ch. 9). Michel, (« qui est comme Dieu? ») est le prince des anges. Il joue un rôle décisif (Apocalypse 12. 7 à 9). Gabriel (« Force de Dieu ») est le messager par excellence, notamment lors de l’Annonciation (Luc 1. 19 et suivants). Raphaël (« Dieu a guéri ») accompagne le jeune Tobie et est la figure bienveillante de la Providence de Dieu.  (Nominis)

Petite synthèse sur les anges : Lire la suite →