LES SACREMENTS DE L’INITIATION

LES SACREMENTS DE L’INITIATION

Le baptême, la confirmation et l’Eucharistie sont les sacrements de l’initiation chrétienne.

Le baptême est la porte introduisant dans la vie et le royaume de Dieu ; il purifie du péché, et nous rend participants de la vie même de Dieu, en faisant de nous les enfants adoptifs de Dieu. Nul ne peut entrer au royaume des cieux à moins d’être baptisé.

En plus du baptême sacramentel de l’eau, l’Église reconnaît aussi le « baptême de sang » et le « baptême de désir ». De même que la confirmation et les ordres sacrés, le baptême imprime un caractère ou signe permanent. Le Christ marque les siens de son empreinte, et nous sommes à Lui.

La confirmation est le sacrement dans lequel le don de l’Esprit reçu à la Pentecôte est communiqué aux fidèles. Les confirmés sont doués d’une force spéciale de l’Esprit-Saint et sont plus strictement tenus de répandre et de défendre la foi en paroles et en actions.

d’après « L’enseignement du Christ »

Neuvaine pour l’Assomption – 5ème jour : L’écoute de la Parole

Neuvaine pour l’Assomption – 5ème jour : L’écoute de la Parole

Évangile de Luc
Évangile de Luc

L’écoute est une autre caractéristique propre à Notre Dame dans son long chemin de silence, au cours duquel elle accompagne l’œuvre apostolique et missionnaire de son Fils. L’évangéliste Luc nous présente en deux circonstances Marie “à l’écoute” attentive de la Parole de Dieu.

En une occasion où Jésus prêche à la foule qui le suit, on lui dit : “Ta mère et tes frères se tiennent dehors et veulent te voir. Lui leur répond : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoulent la Parole de Dieu et la mettent en pratique” (Lc 8, 19-21).

Jésus établit ici les liens de la véritable parenté de Marie : Marie a pu nous donner Jésus selon la chair parce que d’abord elle l’avait accueilli en son cœur plein de foi.

Marie est “heureuse” parce qu’elle nous a donné Jésus, le Fils de Dieu fait homme. Mais cela fut possible parce que “l’humble Servante du Seigneur” sut dire “oui” à la Parole reçue. Vivre à l’écoute de la Parole de Dieu signifie avoir une grande capacité contemplative. Et seuls les pauvres en esprit en sont capables.

Oraison

À chaque instant, Seigneur Dieu, tu attends la réponse de notre foi. Accorde-nous de laisser fructifier la Parole qui a pris chair de la Vierge Marie, Jésus, le Christ, notre Seigneur.

L’EUCHARISTIE ET SES MINISTRES

L’EUCHARISTIE ET SES MINISTRES

En instituant le sacrement de l’Eucharistie, le Christ a créé ce qui serait une représentation vivante de sa propre mort et de sa propre résur­rection. En même temps, Il en a chargé certains de veiller à ce que ce ministère sacré soit accompli désormais en mémoire de Lui.

Ses ministres et le grand sacrifice pascal sont inséparables. En recevant les ordres, le prêtre devient un signe de la présence et de la puissance de Dieu dans le monde. Le prêtre — prêtre pour toujours — est intimement identifié au Christ. Tout comme le Christ est maître, témoin et instru­ment du sacrifice sauveur, de même aussi le prêtre.

Dans l’Église d’au­jourd’hui le sacrement de l’Ordre a trois degrés ou ordres. Il se trouve dans sa plénitude chez les évêques, d’une manière seconde chez les prêtres, et enfin dans le diaconat. Nul ne peut exiger l’ordina­tion. Seuls doivent venir au sacerdoce ceux qui y sont appelés par Dieu. L’Église a le devoir de s’assurer de la réalité de la vocation, et au nom du Christ elle ordonne ceux qui sont choisis.

d’après « L’enseignement du Christ »

diffusons-la!