CHANT-PRIÈRE AU SAINT-ESPRIT

CHANT-PRIÈRE AU SAINT-ESPRIT

colombe représentant l'Esprit Saint
colombe représentant l’Esprit Saint

Ô SAINT-ESPRIT !
donnez-nous vos lumières ;
Venez en nous pour nous embraser tous.
Guidez nos pas et formez nos prières :
Nous ne pouvons faire aucun bien sans Vous.
Ô Saint-Esprit, donnez-nous vos lumières ;
Venez en nous pour nous embraser tous.

Priez pour nous Sainte Vierge Marie,
Obtenez-nous l’Esprit-Saint du Seigneur !
Pour écouter ses paroles de vie
Et les garder au fond de notre cœur.
Priez pour nous Sainte Vierge Marie,
Obtenez-nous l’Esprit-Saint du Seigneur !

Veni Sancte Spiritus Iesu !
Veni in nobis per Mariam !

Pentecôte

PENTECÔTE

Pentecôte
Pentecôte

L’on entendit tout à coup un-grand bruit comme d’un vent impétueux qui venait du cielIl parut en même temps comme des langues de feu qui se partagèrent et qui s’arrêtèrent sur chacun d’eux. Aussitôt, ils furent tous remplis du Saint-Esprit »

A Noël nous célébrons la naissance du Christ dans son Corps matériel ; aujourd’hui, c’est la naissance de l’Église, de tous ceux qui ont été régénérés dans son Corps mystique.

Comment les disciples s’étaient-ils préparés à. ce grand événement ? Ils « persévéraient dans la prière » avec Marie ; ils étaient tous « d’un même cœur », sous la conduite de Pierre, se tenant prêts à raconter « les merveilles de Dieu » à « toutes les nations qui sont sous, le ciel ». Oui, la prière et l’action, voilà les marques d’un véritable chrétien.

Demandons à Dieu d’affermir ce qu’il a « opéré parmi nous » au jour de notre Baptême et de notre Confirmation. Demandons-lui aussi de « goûter » les choses de l’Esprit et de profiter « de sa consolation » dans la lutte de l’Église et de l’âme contre « le prince de ce monde ».

SAMEDI VIGILE DE LA PENTECÔTE

SAMEDI VIGILE DE LA PENTECÔTE

« Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y ait un Esprit Saint ». Combien de chrétiens semblent en être là, malgré leur catéchisme malgré leur baptême « dans l’eau et dans l’Esprit », malgré leur confirmation même ? Tout cela est si lointain et, semble-t-il, tellement inopérant !

Raison de plus pour s’apprêter, en cette Vigile, à une célébration aussi attentive que possible de la Pentecôte et de son octave. Les textes du missel en effet nous permettent de relire à peu près tout l’essentiel de ce qui nous a été révélé sur le Saint-Esprit par Notre Seigneur lui-même, ou par l’expérience de l’Église des premiers temps.

Nous en pénétrerons d’autant mieux le sens que nous méditerons ces textes à l’occasion de la fête elle-même. Car le Saint-Esprit est amour et vie. On ne le découvre guère en faisant des explications sur son compte, mais par l’expérience.

Or, celle-ci nous est offerte précisément dans cette communauté de vie que l’eucharistie nous assure – plus solennellement à l’occasion de ces fêtes -en vous réunissant au Christ et à son Père comme à tous les hommes, dans et par l’amour. C’est d’ailleurs ce que nous annonce l’Évangile, où se trouve la clef de tous nos rapports avec l’Esprit : « Vous, vous le connaissez parce qu’il demeure en vous, et qu’il est en vous » (Jn 14, 17).

 

site officiel en France