Archives de catégorie : prière

Neuvaine à Notre Dame de la Médaille Miraculeuse 1

première apparition - fresque au dessus du chœur
première apparition – fresque au dessus du chœur

1er jour : PREMIÈRE APPARITION ‑ 18, 19 juillet 1830

Venez au pied de cet autel. Près de mon Fils Jésus, vous trouverez lumière et force. Marie nous redit l’amour de Dieu pour nous. Elle nous invite à suivre le Christ, à comprendre ce que le Seigneur veut de nous. « Merci Marie, de nous conduire au Christ. Merci de nous aider à être dans notre vie des témoins de l’Amour ».

(Pendant la neuvaine*, confession et participation à l’eucharistie sont vivement recommandées)

Ô Vierge Immaculée, Mère de Dieu et notre Mère,  avec la plus vive confiance dans votre puissante intercession tant de fois manifestée au moyen de votre Médaille, nous vous supplions humblement de bien vouloir nous obtenir les grâces que nous vous demandons si cela peut nous aider à grandir dans l’Amour de Dieu et de nos frères. Amen !
(demander une grâce personnelle)

Ô Vierge de la Médaille Miraculeuse qui êtes apparue à sainte Catherine Labouré dans l’attitude de médiatrice du monde entier et de chaque âme en particulier, nous remettons entre vos mains et nous confions à votre Cœur nos supplications.

Daignez les présenter à votre Divin Fils et les exaucer si elles sont conformes à la Volonté Divine et utiles à nos âmes. Et, après avoir élevé vers Dieu vos mains suppliantes, abaissez-les sur nous et enveloppez-nous des rayons de vos grâces, en éclairant nos esprits, en purifiant nos cœurs, afin que, sous votre conduite, nous arrivions un jour à la bienheureuse éternité.   Amen.

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !

Pour faire cette neuvaine dans l’esprit de sainte Catherine Labouré : demandons-lui de mettre en nous quelque chose de son amour si filial envers la Très Sainte Vierge, et surtout de nous aider à croire, comme elle, à son Amour si maternel pour nous. Demandons-lui d’aimer comme elle la Vierge Marie, Notre Mère.

INVITATION À LA RENCONTRE

Le 18 juillet, Marie dit à Catherine: «Venez au pied de cet autel» … Marie, comme une mère, vous nous dites: «venez vous reposer près de mon fils et refaire vos forces !» Marie, vous savez combien nous avons besoin d’amitié.  Vous nous faites comprendre que, derrière cette quête d’amitié, se cache une faim plus profonde, celle de l’Amour de Dieu qui donne force à notre cœur.

Marie, obtenez-nous la grâce de vivre de plus en plus en communion avec Dieu afin de devenir un témoin plus authentique de son Amour.

Notre Père … Je vous salue Marie …
Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.
Sainte Catherine Labouré priez pour nous.

Âme du Christ

Âme du Christ / Anima Christi

Prière du XIVe siècle

1. Âme du Christ, sanctifie-moi,

Corps du Christ, sauve-moi,

Sang du Christ enivre-moi,

Eau du côté du Christ, lave-moi.

 

Anima Christi, sanctifica me.

Corpus Christi, salva me.

Sanguis Christi, inebria me.

Aqua lateris Christi, lava me.

 

2. Passion du Christ, fortifie-moi,

Ô bon Jésus, exauce-moi,

Dans tes blessures, cache-moi,

Ne permets pas que je sois séparé de Toi.

 

Passio Christi, conforta me.

O bone Jesu, exaudi me.

Intra tua vulnera absconde me.

Ne permittas me separari a te.

 

3. De l’Ennemi, défends-moi,

A ma mort, appelle-moi,

Ordonne-moi de venir à Toi,

Pour qu’avec tes saints, je Te loue,

Dans les siècles des siècles.

Ab hoste maligno defende me.

In hora mortis meae voca me,

Et jube me venire ad te,

Ut cum Sanctis tuis laudem te

In saecula saeculorum. Amen.

 

PRIÈRE POUR 11 NOVEMBRE

Il y a cent ans était signé l’armistice. Toutes les villes et villages de France ont été touchés par la guerre. Tous imaginaient une guerre courte et facile. Mais dès les premiers mois, les morts ont été innombrables et nos familles ont été meurtries par ce drame de la guerre. Nous nous rappelons que tous ces hommes jeunes et moins jeunes appelés à la guerre ont fait brutalement, pour eux-mêmes ou leurs camarades, la découverte de la mort.

Prions le Père qui veut la paix sur la terre. Prions le Christ qui a connu la mort sur la croix, l’angoisse de la solitude face à celle-ci, sans pour autant perdre confiance ; le récit de sa mort nous rappelle qu’il a pris sur lui toutes les souffrances et toutes les morts. Prions le Saint Esprit qui anime nos cœurs. Confiants dans la miséricorde de Dieu, portons jusqu’au Père l’espérance du monde et nos humbles prières.

INTENTIONS

Nous te rendons grâce, Seigneur, pour la France, ce pays où tu nous as donné de vivre, pour son histoire, pour tout ce que ses habitants ont su développer de beau, de vrai, de bon dans les siècles passés.

Nous te prions. Regarde, Seigneur, les hommes de notre temps, donne leur d’aimer et grandir ensemble.

Nous te rendons grâce, Seigneur, pour ces hommes et des femmes de France mais aussi pour ceux de 70 pays qui se sont unis pour la défense de notre pays.

Nous te prions. Qu’aujourd’hui encore nos concitoyens sachent faire grandir la fraternité entre les peuples.

Nous te rendons grâce, Seigneur, pour celles et ceux qui sont artisans de paix, chez nous et de par le monde.

Nous te prions. Comme nous le rappelle le Pape François, nous avons besoin de toi pour ouvrir nos cœurs à ta paix.

Nous te rendons grâce, Seigneur, pour la vie que tu nous donnes.

Nous te prions pour ces jeunes hommes de nos villes et villages qui, il y a cent ans ont découvert l’horreur de la guerre et de la mort brutale.

Nous te recommandons également ceux qui, encore aujourd’hui, sont victimes des guerres et pour toutes les familles endeuillées par les conflits.

CONCLUSION

Dieu fort qui détestes la guerre, Dieu juste qui démasques tout mensonge, attaque-toi, autour de nous et en nous-mêmes, aux forces orgueilleuses du mal qui engendrent les atrocités et les souffrances, et nous pourrons ensemble faire honneur à notre nom de fils de Dieu. Dieu qui donne la paix, Toi qui es la paix en personne, écoute la prière de ton peuple et donne-lui la joie d’être exaucé. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen.

Que la paix du Christ nous accompagne tous !

D’après le Diocèse aux Armées