Méditation sur le Christ-Roi

Christ bénissant, Coupole centrale. San Marco, Venise« Aujourd’hui, prenons le temps de contempler le Christ, Roi de l’univers, a dit Benoit XVI, lors de sa méditation avant la prière de l’Angélus. »

« En s’identifiant au plus pauvre et au plus petit d’entre-nous, il est le pasteur et le roi qui veille sur nous pour nous aider à grandir dans la foi et dans l’amour, dans la justice et dans la charité. »

« Laissons-nous conduire vers le Père, en lui offrant dans la prière, par l’intercession de Notre-Dame, nos vies, nos joies et nos peines. »

Associés de la Médaille Miraculeuse, en ce dernier dimanche de l’année liturgique, nous sommes heureux de proposer la version intégrale de cette méditation sur le Christ-Roi et le témoignage d’enfants héroïques au Mexique, proclamant ce Christ-Roi au risque de leur vie.

TOUSSAINT 2008

Prions avec la Sainte Mère du Christ, avec tous ceux qui se trouvent près de Dieu, avec tous ceux qui s’en rapprochent et qui constituent la grande Communion des Saints, celle que nous mentionnons vers la fin de notre Credo. Ce début de novembre est le temps où l’on voir fleurir les tombes, ce qui exprime un profond sentiment d’outre-tombe. Et même beaucoup d’entre nous aiment faire célébrer des  m e s s e s pour les défunts en ce mois. L’évangile de la Toussaint nous transmet les Béatitudes de Jésus, cette méth-ode du bonheur à la portée de tous, expérimentée depuis vingt siècles par d’innombrables personnes qu’on peut vraiment reconnaître comme chrétiennes. A leur suite notre chemin reste tout tracé, à nous de poursuivre à notre façon l’exemple donné, avec la grâce de Dieu, la présence de son Christ et l’aide notamment de sa Sainte Mère qu’aiment tant invoquer les associés de la Médaille Miraculeuse.

P. J.-Daniel Planchot, cm

Méditation de Benoît XVI avant l’Angélus à Rome le 2 novembre 2008, jour de la commémoration des fidèles défunts.

NOS 100 ANS

AMM

En cette année jubilaire nous célébrons le centenaire de la reconnaissance Pontificale de l’Association de la Médaille Miraculeuse. C’est en effet le 8 juillet 1909 qu’elle fut officiellement reconnue. Issue des apparitions de la Vierge Marie à sainte Catherine Labouré, l’Association a favorisé dès le début, surtout par l’apostolat de la prière, une plus grande dévotion à Marie, Mère de Dieu et notre Mère. Première disciple de son Fils Jésus, Notre-Dame est un exemple de vie évangélique, pour les croyants de bonne volonté qui entrent progressivement dans une relation d’amour avec le Seigneur Jésus.

L’Association a développé cet apostolat de prière et d’évangélisation par de simples visites à domicile. Ainsi, dans une ambiance familiale, des croyants et des croyantes de bonne volonté ont progressivement renforcé cette relation d’amour avec le Seigneur Jésus par leur proximité avec Marie. Ainsi se développe de nos jours à travers différents moyens de communication moderne, surtout le courrier électronique, un réseau d’apostolat tant national qu’international.

Cheminant avec Marie, de simples associés, avec le peu qu’ils ont, mais avec des dons très significatifs,  contribuent aux missions et à la promotion des pauvres en bien des endroits du monde. Ainsi, au-delà de l’apostolat-service, se développe, chez les membres de l’Association, l’art d’aimer les pauvres et la Vierge Marie.

Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse est la principale patronne de toute notre Famille Vincentienne. Son amour et son intercession attirent de plus en plus de jeunes, qui partagent le message marial et l’apostolat de l’Association en faveur des pauvres.

Par son intercession, Marie bénit ce cheminement et nous accompagne durant l’année jubilaire jusqu’au 27 novembre 2009.

Père Gregory Gay, cm
Directeur Général de l’Association de la Médaille Miraculeuse.

diffusons-la!