L’appel des premiers chrétiens nous incite à prendre part à l’Évangile

secours dans la région des Abruzzes

A l’Angélus ce dimanche 22 janvier place Saint Pierre à Rome, le Pape François  a salué et remercié tous ceux qui depuis plusieurs jours dans le centre de l’Italie viennent au secours des populations victimes des importantes chutes de neige, notamment suite à l’Avalanche qui a enseveli mercredi après-midi un hôtel dans la région des Abruzzes.  Des familles ont été touchées aussi par un tremblement de terre mercredi.

«Par la prière et avec affection, je suis proche des familles qui comptent parmi elles des victimes. J’encourage tous ceux qui se sont engagés avec une grande générosité dans les opérations de secours et d’assistance, et j’encourage aussi les Églises locales qui se mobilisent pour alléger les souffrances et les difficultés.»

***

Avant de prier l’Angélus avec les fidèles, le Saint Père a parlé des  premières prédications du Christ en Galilée, lorsqu’il cherchait des compagnons à associer à sa mission. Il a commenté le passage de l’Évangile sur la prédication de Jésus à Capharnaüm, localité habitée en grande partie par des païens (Mt 4,12-23) .

Vue de Jérusalem, c’est sur une terre religieusement impure que Jésus choisit d’aller annoncer le Royaume des cieux. «Suivez-moi et je vais vous faire devenir de pêcheurs d’hommes» avait-il dit à Simon, André, Jacques et Jean  au beau milieu de leur activité quotidienne. Et immédiatement ils abandonnent leurs filets et le suivent.

«Le Seigneur se révèle dans notre vie quotidienne. Et nous, chrétiens d’aujourd’hui, si nous avons la joie de pouvoir proclamer notre foi, c’est parce qu’il y a eu cette annonce, parce que ces hommes humbles et courageux ont répondu généreusement à l’appel de Jésus.»

«La considération de ces débuts suscite en nous le désir d’apporter la parole et la tendresse de Jésus dans tous les contextes, jusqu’aux plus inaccessibles. Apporter la parole à toutes les périphéries. Tous les espaces occupés par l’homme constituent une terre dans laquelle ensemencer l’Évangile, afin qu’il porte les fruits du Salut.»

«Que la Vierge Marie nous aide avec son intercession maternelle à répondre avec joie à l’appel de Jésus, pour nous mettre au service du Règne de Dieu.»

***

«Nous sommes dans la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Cette année, le thème est tiré de Saint Paul, qui nous montre le chemin à suivre : L’amour du Christ nous pousse à la réconciliation’ (cf. 2 Cor 5,14). Mercredi prochain se terminera la Semaine de prière par la célébration des Vêpres dans la Basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs, avec la participation des frères et sœurs des autres Églises et communautés chrétiennes présentes à Rome. Je vous invite à persévérer dans la prière, de façon à satisfaire le désir de Jésus: ‘Que tous soient un’ (Jn 17,21)».

Prières de la semaine pour l’unité des Chrétiens – cinquième jour

5e jour : Voici qu’une réalité nouvelle est là (2 Co 5, 17)

Ez 36, 25-27 Recevoir de Dieu un cœur neuf
Ps 126 Être remplis de joie
Col 3, 9-17 Être renouvelés en Christ
Jn 3, 1-8 Être nés dans l’Esprit

La rencontre avec le Christ, le Seigneur ressuscité, renouvelle Paul dans tout son être – comme il advient à tous ceux qui croient en Christ. Cette création nouvelle n’est pas immédiatement perceptible mais elle est une réalité de la foi. Dieu vit en nous par la puissance de l’Esprit Saint et nous fait participer à la vie de la Trinité.

Par cette création nouvelle, la Chute de l’homme est surmontée et nous entrons dans une relation rédemptrice avec Dieu. Des choses réellement étonnantes peuvent êtres dites à notre sujet : comme l’affirme Paul, en Christ nous sommes une création nouvelle ; par sa résurrection, la mort est vaincue ; rien ni personne ne peuvent nous ravir de la main de Dieu ; nous sommes un en Christ et il vit en nous ; en lui, nous sommes « un royaume et des prêtres » (Ap 5, 10) ; nous lui rendons grâce pour avoir vaincu la mort, et nous proclamons la promesse de la création nouvelle.

Cette vie nouvelle devient visible lorsque nous la laissons prendre forme et en faisons l’expérience dans la « compassion, la gentillesse, l’humilité, la douceur et la patience ». Elle devrait aussi être perceptible dans nos relations œcuméniques. De nombreuses Églises partagent la même conviction : plus nous sommes en Christ, plus nous sommes proches les uns des autres.

Le 500e anniversaire de la Réforme nous offre une occasion particulière de nous remémorer à la fois les succès et les tragédies que nous avons connus au cours de notre histoire. L’amour du Christ nous presse de vivre en hommes et femmes renouvelés, en recherchant activement l’unité et la réconciliation.

Prière

Dieu Trinité,
tu te révèles à nous comme Père et créateur,
comme Fils et Sauveur,
comme Esprit et source de vie,
et pourtant tu es un.
Tu brises nos limites humaines et tu nous renouvelles.
Donne-nous un cœur nouveau pour que nous puissions surmonter
tout ce qui met en péril notre unité en toi.
Nous t’en prions, au nom de Jésus Christ
et par la puissance de l’Esprit Saint. Amen.

prière à Sainte Marie, protectrice de l’Afrique

Notre-Dame des Victoires – cathédrale de Yaoudé

Sainte Marie, Mère de Dieu, Protectrice de l’Afrique, tu as donné au monde la vraie lumière, Jésus-Christ. Par ton obéissance au Père et par la grâce de l’Esprit Saint tu nous a donné la source de notre réconciliation et de notre justice, Jésus-Christ, notre paix et notre joie.

Mère de tendresse et de sagesse montre-nous Jésus, ton Fils et Fils de Dieu, soutiens notre chemin de conversion afin que Jésus fasse briller sur nous sa Gloire dans tous les lieux de notre vie personnelle, familiale et sociale.

Mère, pleine de Miséricorde et de Justice, par ta docilité à l’Esprit Consolateur, obtiens pour nous la grâce d’être les témoins du Seigneur Ressuscité, pour que nous devenions toujours plus le sel de la terre et la lumière du monde.

Mère du Perpétuel Secours, Reine de la Paix, prie pour nous ! Notre-Dame d’Afrique, prie pour nous !

Prière du Pape Benoît XVI le jeudi 19 mars 2009 lors de son voyage apostolique au Cameroun

la Vierge Marie et sa sainte médaille miraculeuse