Joseph

St Joseph et Jésus - rue du BacUn peuple a besoin d’hommes audacieux et de pionniers. Mais il lui faut tout autant des hommes et des femmes fidèles à l’accomplissement de l’humble devoir quotidien. Des gens qui accueillent chaque jour la grâce de Dieu, aussi désarmés qu’un enfant devant les Hérode du moment. Telle fut la sainteté de Joseph, époux de Marie et père nourricier de Jésus.

Rappelons-nous que la vraie lignée d’Abraham ne fut pas charnelle, mais spirituelle. Ainsi en fut-il de Joseph (Romains 4, 13-22). Sa foi permit la réalisation du dessein de Dieu et il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit (Matthieu 1, 16-24).

« Père très saint, Dieu éternel et tout puissant, en fêtant saint Joseph, c’est toi que nous exaltons, c’est toi que nous bénissons. Car il fut l’homme juste que tu donnas comme époux à la Vierge Marie, la Mère de Dieu ; il fut le serviteur fidèle et prudent à qui tu confias la sainte Famille ; il veilla comme un père sur ton Fils unique conçu du Saint-Esprit, Jésus-Christ, notre Seigneur. » (Préface du 19 mars)

Ainsi, « Dieu tout puissant, à l’aube des temps nouveaux tu as confié à Joseph la garde des mystères du salut ; accorde maintenant à ton Église toujours soutenue par sa prière, de veiller à leur achèvement. » (prière d’entrée)

J.-Daniel Planchot, cm

St_Joseph_et_Jesus_Refectoire_Lazaristes_Paris.jpg

Saint Joseph et Jésus, peinture du Frère François, Réfectoire des Lazaristes, Paris. La vigne et le la gerbe de blé symbolisent le pain et le vin de l’eucharistie.