VIVRE L’ÉVANGILE AVEC MARIE…

… MÈRE DE L’ÉGLISE ET NOTRE MÈRE

La Vierge dorée cathédrale d'Amiens« La vraie dévotion procède de la vraie foi qui nous conduit à reconnaître la dignité éminente de la Mère de Dieu et nous pousse à aimer cette Mère d’un amour filial et à poursuivre l’imitation de ses vertus. » Lumen Gentium 67

« Marie a, d’une façon tout à fait singulière, par son obéissance, sa foi, son espérance et sa brûlante charité coopéré à l’œuvre du Sauveur pour restaurer la vie surnaturelle des âmes ». Lumen Gentium 61

– Nous nous rappellerons toujours que Marie nous a été donnée comme modèle à imiter en plein monde, elle qui nous a confié la Médaille Miraculeuse.

ELLE EST ENTIÈREMENT DISPONIBLE AU SAINT-ESPRIT.

– A sa suite nous garderons notre cœur ouvert, priant et pauvre pour saisir et accueillir l’Esprit.

Prions la Sainte Vierge de nous donner l’intelligence de cet oubli de soi qu’elle a pratiqué en une si haute perfection.

ELLE EST SERVANTE DU SEIGNEUR

– Nous lui demanderons de nous aider à rechercher une humilité équilibrée et vraie et à faire de toute notre vie un service.

« Je suis la Servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi, comme tu l’as dit. » Lc 1,38

« Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit s’est rempli d’allégresse à cause de Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a porté son regard sur son humble servante. » Lc 1-47, 48

« La Vierge a été par sa vie le modèle de cet amour maternel dont doivent être animés tous ceux qui, associés à la mission apostolique de l’Église, travaillent à la régénération des hommes ». Lumen Gentium 65

Le Saint Concile engage les fils de l’Église à apporter un concours généreux au culte, surtout liturgique, envers la bienheureuse Vierge, à faire grand cas des pratiques et exercices de piété envers elle, que le magistère a recommandés au cours des siècles. Lumen Gentium 67

ELLE EST MODÈLE DE CHARITÉ

Nous lui demanderons de nous apprendre le secret d’une charité qui ne se paie pas de mots mais se traduit en actes ; d’une charité pleine de douceur et d’oubli de soi ; d’une chanté joyeuse qui porte à l’action de grâces.

Soyons bien appliqués de former votre vie sur la sienne et magnifions en cette vie le Seigneur avec elle.

– Invités à nous tenir auprès de Marie pour entrer plus avant dans le mystère du Christ, nous serons fidèles à notre chapelet, du moins à une dizaine, ou à toute autre prière mariale.

Que le chapelet se dise tous les jours le plus affectueusement qu’il se peut !