Archives de catégorie : Billet

sur la Médaille Miraculeuse, l’Église dans le monde

saint Jean-Baptiste

Saint Jean-Baptiste est le seul saint, avec la Vierge Marie, dont on célèbre la naissance terrestre, cette naissance toute illuminée par la vie divine reçue au jour de la Visitation. La liturgie chante le mystère d’une vocation personnelle en même temps qu’elle célèbre dans la naissance du Précurseur l’aurore de la Rédemption : vocation, Avent, joie, n’est-ce pas toute l’atmosphère de la vie de Jean ?

Malgré les différences que Jésus et Jean lui-même ont marquées, il convient de souligner la ressemblance profonde de la vie du Précurseur avec celle du Christ : annonciation, longue préparation, court ministère couronné par le témoignage suprême. Mais ce qui les rapproche plus encore, c’est la transparence de Jean : tout est vrai dans sa façon de prêcher la pénitence plus encore par sa vie que par ses paroles, vrai dans son détachement à l’arrivée du Christ, vrai dans son effacement et dans la qualité de son témoignage qu’il scelle dans son sang.

Voir aussi : http://www.medaille-miraculeuse.fr/billet/nativite-de-saint-jean-baptiste.html
http://www.medaille-miraculeuse.fr/meditation/comme-jean-baptiste-annoncer-levangile-avec-humilite.html
http://www.medaille-miraculeuse.fr/meditation/annoncer-le-seigneur-comme-jean-baptiste.htm
http://www.medaille-miraculeuse.fr/billet/le-martyre-de-saint-jean-baptiste.html

Lire la suite →

réciter le rosaire apporte la paix dans les cœurs

La Vierge de Ta’ Pinu

À l’occasion de l’inauguration des mosaïques du Sanctuaire de la Vierge de Ta’ Pinu, le Pape François a envoyé ce dimanche 18 juin 2017 un message vidéo à Mgr Mari Grech, évêque de Gozo (Malte) .

Réalisées par le centre Aletti de Rome, les trois mosaïques, installées au-dessus des trois portes de l’église, représentent la Vierge à l’Enfant, saint Jean-Baptiste et saint Paul. «L’image du parvis, que vous inaugurez aujourd’hui, met sous vos yeux la beauté d’une simple prière contemplative, accessible à tous, grands et petits : la prière du saint Rosaire.»

Le Pape confie réciter régulièrement le chapelet devant une petite mosaïque de la Sainte Vierge à l’Enfant. «On dirait que Marie est au centre, alors qu’en réalité, grâce à ses mains, elle devient une sorte d’échelle à travers laquelle Jésus peut descendre parmi nous.» Jésus est toujours au centre et il «s’abaisse pour cheminer avec nous les hommes, pour qui nous puissions monter au Ciel avec Lui.»

Confions-nous à Marie dans la prière du Rosaire pour qu’elle nous rapproche de son fils Jésus et méditons aussi  nos propres mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux puisque nous cheminons avec Lui. «Cette simple prière, en fait, nous aide à contempler tout ce que Dieu a accompli pour nous et notre salut par amour, et nous fait comprendre que notre vie est unie à celle du Christ.»

Ainsi le Pape encourage à réciter le Rosaire, «parce qu’il apporte la paix dans les cœurs, dans les familles, dans l’Église et dans le monde.»

Le Pape François prie pour les victimes de l’attentat de Londres

04-06-2017 source : Radio Vatican

Le Pape François, lors de la prière du Regina Caeli ce dimanche 4 juin place Saint-Pierre, est revenu sur l’attentat de Londres qui a frappé la capitale britannique la veille au soir.

«L’Esprit Saint soutient la mission de l’Église dans le monde entier et donne force à tous les missionnaires de l’Évangile», mais aussi «paix au monde ; qu’il guérisse les plaies de la guerre et du terrorisme, qui a encore cette nuit à Londres, touché des civils innocents». «Nous prions pour les victimes et les familles.»

50 ans du Renouveau charismatique

Le Pape a aussi salué les pèlerins provenant du monde entier, en particulier pour le Renouveau charismatique catholique qui fête les 50 ans de sa fondation. Il s’est adressé à eux samedi 3 juin lors d’une grande veillée à Rome.

Il a enfin rappelé son message pour la prochaine Journée missionnaire mondiale, qui est célébrée chaque année au mois d’octobre. Le thème cette année est «la mission au cœur de la foi chrétienne.»