Archives de catégorie : prière

Prière Mariale de Grégoire de Narek

Vierge Marie (Arménie)Voici la Prière Mariale « Je me tourne vers Toi, sainte Mère de Dieu, accueille cette prière et présente-la à Dieu » de Saint Grégoire de Narek (944-1010), Moine arménien et Poète mystique au monastère de Narek en Arménie.

« Je me tourne vers Toi, sainte Mère de Dieu,
Toi qui as été fortifiée et protégée par le Père très-haut,
préparée et consacrée par l’Esprit qui s’est reposé sur Toi,
embellie par le Fils qui habita en Toi :
accueille cette prière et présente-la à Dieu.

Ainsi par Toi toujours secouru et comblé de tes bienfaits,
ayant trouvé refuge et lumière près de Toi,
je vivrai pour le Christ, ton fils et Seigneur.
Sois mon avocate, demande, supplie.
Comme je crois à ton indicible pureté,
je crois au bon accueil qui est fait à ta parole.

Il en sera ainsi, ô Mère du Seigneur,
si dans ma recherche incertaine Tu m’accueilles, ô toi toute disponible,
si dans mon agitation Tu me tranquillises, ô toi qui es repos,
si le trouble de mes passions, Tu le changes en paix, ô pacificatrice,
si mes amertumes, Tu les adoucis, ô toi qui es douceur,
si mes impuretés, Tu les enlèves, ô toi qui as surmonté toute corruption,
si mes sanglots, d’un seul coup Tu les arrêtes, ô allégresse.

Je Te le demande, Mère du très haut Seigneur Jésus,
lui que Tu as enfanté homme et Dieu à la fois,
lui qui est glorifié avec le Père et l’Esprit Saint,
lui qui est tout et en toutes choses.
À Lui soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen. »

Saint Grégoire de Narek (944-1010)

chanter, Marie, pourquoi je t’aime

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et la Vierge Marie

Poésie de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus

Je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t’aime
Pourquoi ton nom si doux fait tressaillir mon cœur
Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême
Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur.
Si je te contemplais dans ta sublime gloire
Et surpassant l’éclat de tous les bienheureux
Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire
Ô Marie, devant toi, je baisserais les yeux !…
Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime
Et tu consens pour nous à t’éloigner de Lui.
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même
Tu voulus le prouver en restant notre appui.
Le Sauveur connaissait ton immense tendresse
Il savait les secrets de ton cœur maternel,
Refuge des pécheurs, c’est à toi qu’Il nous laisse
Quand Il quitte la Croix pour nous attendre au Ciel.

***

Prions :
Marie en ce mois qui t’est consacré, nous venons à toi.
Tu connais toutes les intentions de nos cœurs,
nous avons confiance en toi et en ton intercession
auprès de Jésus ton Fils, notre Sauveur.
Écoute notre prière…(exprimer nos intentions dans le silence)

Un Notre Père, puis un Je vous Salue Marie.

prière pour migrants disparus en mer

Avant de quitter l’île de Lesbos, l’archevêque Hierònymos, le patriarche Bartholomée et le Pape François ont fait mémoire des victimes des migrations en récitant chacun une prière et en lançant à la mer des couronnes de laurier.

*

Nous publions ci-dessous le texte de la prière prononcée en italien par le Pape.

Dieu de miséricorde,

nous te prions pour tous les hommes,

pour toutes les femmes et pour tous les enfants,

qui sont morts après avoir quitté leur pays à la recherche d’une vie meilleure.

Bien que beaucoup de leurs tombes ne portent aucun nom,

chacun d’eux est connu, aimé et chéri de toi.

Puissions-nous ne jamais les oublier,

mais honorer leur sacrifice plus par les actes que par les paroles.

Nous te confions tous ceux qui ont fait ce voyage,

affrontant la peur, l’incertitude et l’humiliation,

en vue de parvenir en un lieu de sécurité et d’espérance.

Tout comme tu n’as jamais abandonné ton Fils

lorsqu’il a été conduit en un lieu sûr par Marie et par Joseph,

de même à présent sois proche de tes fils et de tes filles que voici,

à travers notre tendresse et notre protection.

En prenant soin d’eux, puissions-nous travailler pour un monde

où personne n’est contraint d’abandonner sa maison

et où chacun peut vivre dans la liberté, la dignité et la paix.

Dieu de miséricorde et Père de tous,

réveille-nous du sommeil de l’indifférence,

ouvre nos yeux à leur souffrance,

et libère-nous de l’insensibilité générée

par le confort mondain et l’égo centrisme.

Aide-nous, en tant que nations, communautés et individus,

à voir que ceux qui viennent dans nos contrées sont nos frères et sœurs.

Puissions-nous partager avec eux les bénédictions

que nous avons reçues de tes mains,

et reconnaître qu’ensemble, comme une unique famille humaine,

nous sommes tous des migrants, en chemin dans l’espérance vers toi,

notre vraie maison, où toute larme sera essuyée,

où nous serons tous en paix et en sécurité dans tes bras.

Lire la suite →