Archives de catégorie : prière

Prières de la semaine pour l’unité des Chrétiens – quatrième jour

4e jour : Le monde ancien est passé (2 Co 5, 17)

Gn 19, 15-26 – Ne regarde pas derrière toi
Ps 77, 5-15 – Dieu est toujours fidèle
Ph 3, 7-14 – Oublier le chemin parcouru
Lc 9, 57-62 – Garde ta main sur la charrue

Nous vivons souvent tournés vers le passé. Regarder en arrière peut certes être utile et est souvent nécessaire pour que puissent guérir les mémoires. Mais cela peut également nous paralyser et nous empêcher de vivre le présent. Paul nous offre ici un message libérateur : « Le monde ancien est passé. »

La Bible nous encourage à garder le passé en mémoire, à puiser de la force dans nos souvenirs et à nous rappeler ce que Dieu a fait de bon. Cependant, elle nous appelle également à abandonner ce qui est ancien, même ce qui était bon, afin de suivre le Christ et de découvrir la vie nouvelle en lui.

Cette année, de nombreux chrétiens commémorent l’œuvre de Martin Luther et d’autres réformateurs. La réforme a profondément modifié la vie de l’Église d’Occident. Un grand nombre de chrétiens ont témoigné de leur foi avec héroïsme, beaucoup d’autres ont été renouvelés dans leur vie chrétienne.

Comme en témoignent les Écritures, il est néanmoins important de ne pas se laisser brider par les événements du passé et au contraire de nous ouvrir, par la grâce de l’Esprit Saint, à un avenir nouveau où les divisions sont surmontées et le peuple de Dieu ne fait plus qu’un.

Prière

Seigneur Jésus Christ,
toi qui es le même, hier, aujourd’hui et pour l’éternité,
guéris-nous des blessures du passé,
bénis aujourd’hui notre marche commune vers l’unité
et guide nos pas vers l’avenir que tu veux pour nous,
quand tu seras tout en tous,
avec le Père et le Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles. Amen.

Prières de la semaine pour l’unité des Chrétiens – troisième jour

3e jour : Nous ne connaissons plus personne à la manière humaine
(2 Co 5, 16)

1 S 16, 1.6-7 Les hommes voient ce qui leur saute aux yeux, mais le Seigneur voit le cœur
Ps 19, 7-13 Le commandement du Seigneur est limpide, il rend clairvoyant
Ac 9, 1-19 Saul devient PaulMt 5, 1-12 Les béatitudes

Rencontrer le Christ entraîne un bouleversement total dont Paul fait l’expérience sur la route de Damas. Pour la première fois, il voit Jésus pour ce qu’il est réellement : le Sauveur du monde. Sa vision des choses en est radicalement modifiée et il doit renoncer à penser à la manière humaine et à celle du monde.

Rencontrer le Christ change aussi notre façon de voir. Pourtant, nous restons souvent attachés au passé et jugeons selon les hiérarchies humaines. Dans nos revendications ou nos déclarations, nous prétendons agir «au nom du Seigneur» alors qu’en fait nous servons nos intérêts propres. Au cours des siècles, dans de nombreux autres pays, les dirigeants et aussi les Églises ont abusé de leur pouvoir et de leur influence dans des buts politiques injustes.

En 1741, transformés par leur rencontre avec le Christ, les chrétiens de l’Église morave ont répondu à l’appel de ne connaître plus personne à la manière humaine en choisissant de se « soumettre à la loi du Christ ». En nous conformant aujourd’hui à la loi du Christ, nous sommes appelés à voir les autres comme Dieu les voit, sans méfiance ni préjugé.

Prière

Dieu Trinité, toi qui es la source et l’aboutissement de toute chose vivante,
pardonne-nous quand nous ne pensons qu’à nous-mêmes
et sommes aveuglés par nos propres hiérarchies de valeur.
Ouvre notre cœur et nos yeux.
Enseigne-nous à aimer, à accepter et à être miséricordieux,
de sorte que nous puissions grandir dans l’unité que tu nous donnes.
À toi tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles. Amen.

Prières de la semaine pour l’unité des Chrétiens – deuxième jour

2e jour : Ne plus vivre pour eux-mêmes (2 Co 5, 15)

Dieu t’a fait connaître ce qui est bien Mi 6, 6-8
Ô Dieu qui me sauve, fais-moi connaître tes chemins  Ps 25, 1-5
Nous aimons parce que lui, le premier, nous a aimés 1 Jn 4, 19-21
Qui perd sa vie à cause de moi, l’assurera  Mt 16, 24-26

Par la mort et la résurrection de Jésus Christ, nous sommes libérés de la nécessité de donner un sens à notre propre existence et de vivre en ne pouvant compter que sur nos forces seules. Au contraire, nous vivons dans la puissance vivifiante du Christ qui a vécu, est mort et est ressuscité pour nous. Quand nous «perdons» notre vie pour lui, nous l’assurons.

Il est constamment demandé aux prophètes quelle est la manière juste de vivre devant Dieu. À cette question, le prophète Michée répond très clairement : il faut « respecter le droit, aimer la fidélité et s’appliquer à marcher avec son Dieu ». L’auteur du Psaume 25 sait que nous ne pouvons le faire de nous-mêmes et implore de Dieu qu’il le guide et le fortifie.

Ces dernières années, comme dans tant d’autres sociétés contemporaines, l’isolement social et la croissante solitude des personnes sont devenus d’importants sujets de préoccupation. Les chrétiens sont appelés à développer au sein de la collectivité de nouveaux modes de vie permettant de partager avec les autres leurs moyens de subsistance et d’encourager l’entraide entre les générations. L’Évangile, qui nous appelle à vivre non pas pour nous-mêmes mais pour le Christ, nous commande également d’aller vers les autres et d’abattre les barrières de l’isolement.

Prière

Dieu, notre Père,
en Jésus Christ tu nous as libérés
et tu nous as donné une vie
qui va au-delà de nous-mêmes.
Guide-nous par ton Esprit
et aide-nous à vivre en sœurs et frères en Christ,
lui qui a vécu, a souffert, est mort et est ressuscité pour nous
et qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen.