Archives de catégorie : prière

Neuvaine de l’Annonciation 5

Prières quotidiennes

Au Nom du Père et du Fils et du Sain Esprit. Amen.

Je crois en Dieu

Prière à l’Esprit Saint 

L’Angélus

Notre Père, 10 Je vous salue Marie,

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit pour les siècles des siècles. Amen

Cinquième jour de la neuvaine – « Je suis la servante du Seigneur »

La foi de Marie

A l’annonce qu’elle enfantera le Fils du Très-Haut sans connaître d’homme, par la vertu de l’Esprit Saint, Marie a répondu par l’obéissance de la foi (Rm 1,5), certaine que rien n’est impossible à Dieu : « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole »  (Lc 1, 37-38); (CEC 494)

Admirons cette foi de Marie, sa confiance inébranlable en Dieu en toutes circonstances, sa parfaite humilité : Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole.

Courte phrase qui exprime encore une totale obéissance, qui ne se démentira jamais, même aux heures les plus douloureuses.

« Dans le Psaume, nous avons récité: « Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ». Aujourd’hui nous sommes devant une des merveilles du Seigneur: Marie! Une créature humble et faible comme nous, choisie pour être Mère de Dieu, Mère de son Créateur.

Nous te bénissons Dieu, de nous surprendre. Car c’est dans la pauvreté, dans la faiblesse et dans l’humilité que tu te manifestes et nous donnes ton amour qui nous sauve, nous guérit et nous donne force.

Apprends-nous à suivre ta parole et à avoir confiance en toi, comme Marie en a fait l’expérience.

Litanies à saint Gabriel Archange

 

Neuvaine de l’Annonciation 4

Prières quotidiennes

Au Nom du Père et du Fils et du Sain Esprit. Amen.

Je crois en Dieu

Prière à l’Esprit Saint 

L’Angélus

Notre Père, 10 Je vous salue Marie,

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit pour les siècles des siècles. Amen

Quatrième jour de la neuvaine – « Je viens faire ta volonté »

“Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit: Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps ; Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.

Alors j’ai dit: Voici, je viens pour faire, ô Dieu, ta volonté”. (He 10, 4-7)

Ave Maria ! Qu’il est doux de chanter l’AVE MARIA le jour même où il fut apporté du ciel. Saluons Marie.

Admirons, adorons ce que Dieu fait d’elle, en elle, pour nous. Autour d’elle, tout est en mouvement. Il s’agit de la grande merveille. Dieu veut créer une Vierge Mère, une Mère de Dieu, un Homme-Dieu.

Pour tant de merveilles, la Sainte Trinité tout entière se met à l’œuvre.
Le Père qui veut donner son Fils, envoie d’abord son ange.
L’ange parle, il instruit Marie. Elle écoute, elle s’enquiert, elle veut savoir.
Elle sait, elle consent, elle se donne à la volonté de Dieu.
Le Saint-Esprit opère en elle, l’Homme-Dieu est conçu.
Le voilà revêtu de notre chair, animé d’une âme semblable à nos âmes.
Comme Dieu, Il est grand ; comme homme, il s’est fait aussi petit que possible.
Et la Vierge porte en elle ce trésor et personne au monde ne le sait.
Elle est seule à adorer Jésus dans son incarnation ; elle est seule à l’aimer dans ce mystère, source de tous les mystères, abîme de toutes les grâces.
Unissons-nous à Marie pour adorer Jésus.

Répand, ô Père, ta grâce en nos âmes ; à l’annonce de l’ange, tu nous as révélé l’Incarnation de ton fils, guide-nous par sa passion et par sa croix à la gloire de la résurrection. Par Jésus le Christ notre Seigneur.

Nous te confions particulièrement toutes les prières qui montent vers toi. Amen.

Litanies à saint Gabriel Archange

 

Joseph, gardien fidèle

Saint Joseph, patron de la ville et du diocèse d’Itabuna
Saint Joseph, patron de la ville et du diocèse d’Itabuna

C’est une loi générale, dans la communication de grâces particulières à une créature raisonnable : lorsque la bonté divine choisit quelqu’un pour une grâce singulière ou pour un état sublime, elle lui donne tous les charismes nécessaires à sa personne ainsi qu’à sa fonction, et qui augmentent fortement sa beauté spirituelle.

Cela s’est tout à fait vérifié chez saint Joseph, père présumé de notre Seigneur Jésus Christ, et véritable époux de la Reine du monde et Souveraine des anges. Le Père éternel l’a choisi pour être le nourricier et le gardien fidèle de ses principaux trésors, c’est-à-dire de son Fils et de son épouse; fonction qu’il a remplie très fidèlement. C’est pourquoi le Seigneur a dit: Bon et fidèle serviteur, entre dans la joie de ton maître.

Si tu compares Joseph à tout le reste de d’Église du Christ, n’est-il pas l’homme particulièrement choisi, par lequel et sous le couvert duquel le Christ est entré dans le monde de façon régulière et honorable? Si donc toute la sainte Église est débitrice envers la Vierge Marie parce que c’est par elle qu’elle a pu recevoir le Christ, après elle, c’est à saint Joseph qu’elle doit une reconnaissance et un respect sans pareil.

Il est en effet la conclusion de l’Ancien Testament: c’est en lui que la dignité des patriarches et des prophètes reçoit le fruit promis. Lui seul a possédé en réalité ce que la bonté divine leur avait promis.

Certes, il ne faut pas en douter: l’intimité, le respect, la très haute dignité que le Christ pendant sa vie humaine portait à Joseph, comme un fils à l’égard de son père, il n’a pas renié tout cela au ciel, il l’a plutôt enrichi et achevé. Aussi le Seigneur ajoute-t-il bien; Entre dans la joie de ton maître.

Bien que la joie de l’éternelle béatitude entre dans le cœur, le Seigneur a préféré dire: Entre dans la joie de ton maître, pour faire comprendre mystérieusement que cette joie ne sera pas seulement en lui, mais qu’elle l’enveloppera et l’absorbera de tous côtés, qu’elle le submergera comme un abîme infini.

Souviens-toi de nous, bienheureux Joseph, intercède par le secours de ta prière auprès de ton Fils présumé; rends-nous propice également la bienheureuse Vierge, ton épouse, car elle est la mère de celui qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne pour les siècles sans fin. Amen.

Sermon de Saint Bernardin de Sienne 

Prière

Notre Père

Dieu tout-puissant, à l’aube des temps nouveaux, tu as confié à saint Joseph la garde des mystères du salut; accorde maintenant à ton Église, toujours soutenue par sa prière, de veiller sur leur achèvement.