Messe de Pâques dans une basilique vide

En ce dimanche 12 avril 2020, solennité de la Résurrection du Seigneur, le Pape François a célébré la messe en la Basilique Saint Pierre. Il n’y a pas les 70 000 fidèles de l’année dernière sur la place Saint-Pierre. Nous sommes tous confinés car c’est le moment de la grande pandémie.

une messe de Pâques toute en sobriété
une messe de Pâques toute en sobriété

Pourtant nous sommes là, autour de du Pape François, dans la basilique, devant l’autel de la Chaire, et avec lui nous chantons le Gloria: « Gloria in excelsis Deo et in terra pax hominibus bonae voluntatis » : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. »

L’Alléluia pascal a de nouveau résonné dans la majestueuse basilique lors de cette messe présidée par le Saint-Père à l’autel de la Chaire devant une poignée de personnes, comme cela a été le cas durant ce Triduum.

La proclamation de l’Évangile en latin et en grec (Jn 20, 1-9) a été précédée par la séquence pascale Victimae Paschalis :

 À la victime pascale, chrétiens,
offrez le sacrifice de louange.

L’agneau a racheté les brebis :
le Christ innocent
a réconcilié les pécheurs avec le Père.

La mort et la vie s’affrontèrent
en un duel prodigieux.
Le Maître de la vie mourut :
vivant, il règne.

‘Dis-nous, Marie Madeleine,
qu’as-tu vu en chemin ? ‘

J’ai vu le sépulcre du Christ vivant,
j’ai vu la gloire du Ressuscité.

J’ai vu les anges ses témoins,
le suaire et les vêtements.

Le Christ, mon espérance, est ressuscité,
il vous précédera en Galilée. ‘

Nous le savons : le Christ est vraiment ressuscité des morts.

Roi victorieux, prends-nous tous en pitié !

Le Pape François n’a pas tenu d’homélie.

La liturgie, empreinte de sobriété, s’est poursuivie, toujours sous le regard du crucifix miraculeux de San Marcello in Corso et de l’icône de la Vierge Marie, Salus Populi Romani.

Les deux icônes

Tout est solennel et en même temps essentiel dans cette messe de Pâques à laquelle nous sommes arrivés perdus mais conduits par la main de François, comme un père le fait avec ses enfants.

L’image de la Madone Salus Populi Romani est à côté de l’autel, derrière, l’ancien crucifix de San Marcello al Corso: Mère et fils toujours proches. Ce sont les deux icônes vers lesquelles le Pape se tourne, et nous avec lui, pour prier au temps de la pandémie mais aussi de l’espérance.

C’est le dimanche où l’Évangile est proclamé en latin et en grec. Le chapitre 20 de Jean raconte la consternation de Marie de Magdala devant le tombeau ouvert et vide et la précipitation de Simon Pierre et de l’autre disciple, celui que Jésus aimait « , pour voir puis croire les paroles de la femme.

La petite assemblée

La voix du pape François traverse le silence de la basilique rempli uniquement par les ministres et par une toute petite assemblée qui donne à chacun de nous le visage. La Schola dei cantori est également réduite à l’essentiel, mais leurs voix remplissent tous les espaces vides. C’est le don du chant. C’est le cadeau offert avec l’antienne Regina Coeli.