note 54

Au moins 213 personnes ont été tuées et plusieurs centaines blessées dans un tremblement de terre de magnitude 7,3 qui a frappé dimanche soir le nord-est de l’Irak et des régions frontalières en Iran et en Turquie.

Bien que l’épicentre se situe en territoire irakien, c’est en Iran que le plus grand nombre de victimes est à déplorer, avec 207 morts recensés lundi en milieu de matinée, contre 6 en Irak. Ces bilans évolueront toutefois dans les prochaines heures.

Dans deux télégrammes de même teneur, signés par le cardinal Parolin, le Pape François a adressé ses condoléances aux peuples irakien et iranien:

«Sa Sainteté le Pape François a été profondément attristé d’apprendre le sévère tremblement de terre qui a frappé l’Irak, l’Iran, et il assure toutes les personnes affectées par la tragédie de sa solidarité dans la prière. En exprimant sa peine pour tous ceux qui portent le deuil de leurs bien-aimés, il offre ses prières pour les personnes décédées et les recommandent à la miséricorde du Tout-puissant. Sa Sainteté invoque les bénédictions divines de consolation et de force sur les blessés, les services d’urgence et les autorités civiles engagées dans les secours.»

*

Le Pape François a fait part ce mardi 7 novembre 2017 de ses condoléances aux victimes «de la fusillade dans une église baptiste du Texas», survenue deux jours plus tôt. Dans un télégramme signé par le cardinal secrétaire d’État du Saint-Siège Pietro Parolin, le Saint-Père se dit «profondément affligé» par les morts et les blessures causées «par l’acte de violence insensée perpétré à la First Baptist Church de Sutherland Springs».

Le Pape prie l’archevêque de San Antonio, Mgr Garcia-Siller (à qui ce télégramme est adressé), de transmettre ses «sincères condoléances aux familles des victimes et des blessés, aux fidèles de l’assemblée et à toute la communauté locale». «Il demande à notre Seigneur Jésus Christ de consoler tous ceux qui pleurent et de leur accorder la force spirituelle qui triomphe de la violence et de la haine par le pouvoir du pardon, de l’espérance et de l’amour réconciliant.»