PREMIÈRE APPARITION DE LA NUIT DU 18 JUILLET À SŒUR CATHERINE suite 1

7 MAI : PREMIÈRE APPARITION DE LA NUIT DU 18 JUILLET
À SŒUR CATHERINE (Suite)

 

L’entretien de la Très Sainte Vierge et de Sœur Catherine devait durer plus de deux heures… Voici l’essentiel de ce que la Voyante en a révélé plus tard dans un récit écrit de sa main sur l’ordre de son directeur :

« Là, il s’est passé un moment, le plus doux de ma vie ; il me serait impossible de dire tout ce que j’ai éprouvé. Elle me dit comment je devais me conduire dans mes peines ; de venir (en me montrant de la main gauche le pied de l’autel) me jeter au pied de l’autel et là, répandre mon cœur », ajoutant que « je recevrais là toutes les consolations dont j’aurais besoin ».

Puis la Sainte Vierge me dit encore :

« Mon enfant, le Bon Dieu veut vous charger d’une mission ; vous aurez bien de la peine, mais vous vous surmonterez en pensant que vous le faites pour la gloire du Bon Dieu. Vous serez contredite, mais vous aurez la grâce, ne craignez pas ; dites tout ce qui se passe en vous, avec simplicité et confiance, à celui qui est chargé de vous conduire. Vous verrez certaines choses ; vous serez inspirée dans vos oraisons, rendez-en compte. Ayez confiance, ne craignez pas. »

Cette mission dont la Sainte Vierge voulait charger Sœur Catherine, c’était de faire connaître au monde la Médaille Miraculeuse. Mais ce n’est que plus tard, le 27 novembre 1830, que cette mission lui serait précisée.

Retenons aujourd’hui une grande leçon que donne la Sainte Vierge, en montrant le tabernacle à Sœur Catherine et en lui disant de venir là dans ses peines. Non, ce ne sont pas les créatures qui peuvent nous apporter la consolation et la force aux heures d’épreuve ! Allons au Tabernacle, Notre-Seigneur est là, lui qui a dit : « Venez à moi, vous tous qui êtes accablés et qui ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai!»

PRIÈRE

O Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, vous avez désigné l’autel à Sainte Catherine Labouré et vous lui avez dit de venir là, répandre son cœur pour y trouver toutes les consolations dont elle aurait besoin.

Apprenez-nous aussi, aux heures de tristesse ou de difficultés, à venir en toute confiance vers votre divin Fils qui est présent dans le Saint Sacrement par amour pour nous. Faites-nous bien comprendre que Jésus peut tout et qu’il nous aime !

Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, augmentez notre confiance envers vous et votre divin Fils ! Ainsi soit-il!

Ô MARIE CONÇUE SANS PÉCHÉ PRIEZ POUR NOUS QUI AVONS RECOURS A VOUS !

+P. BAETEMAN